mercredi 11 janvier 2012

QUATRE SAISONS AU SQUARE VERMENOUZE...

Photo Nathanaëlle C.
L'une des Quatre entrées du parc, avec l'une de nos colonnes Morris à nous
Veuillez entrer dans mon petit square, je vous invite... Poussons la grille et pénetrons dans ce carré de verdure coquetement agencé et totalement magique. J'allais écrire : comme tous les squares, car ils ont tous quelque chose de merveilleux, où qu'ils soient, quels qu'ils soient...

 J'aime les jardins publics, le Parc Monceau, où étudiante, j'allais m'asseoir (ou pas lol) pour faire quelques croquis, et respirer la chlorophylle... Des Buttes Chaumont que j'arpentais pour grimper jusqu'à la sybille... Ce petit square Louis XVI avec sa chapelle expiatoire, entre le Boulevard Haussman et la rue des Mathurins où j'aimais partager mon petit quatre-heures avec les pigeons, jusqu'à ce square Vermenouze dans cette bonne ville d'Auvergne où j'aime à entrer pour ne pas entendre le bruit du traffic, pour me plonger dans ce petit poumon de nature en plein coeur de la ville, et puis, il est beau ce petit bout de vert et d'eau... On s'attend à voir passer le Lapin d'Alice, montre gousset en main, toujours en retard... On n'en serait guère étonné... Cet endroit est magique...

Entrons par l'Hiver, c'est de Saison...

Photo Nathanaëlle C.
La pièce d'eau des Cygnes... Avec ses nénuphars lumineux la nuit...

Photo : Nathanaëlle C.
Féerie de Neige...Je n'ai pas le logiciel qu'il faut pour créer ces effets, Bloggif m'a aidée à faire tomber les flocons sur le parc lol

Photo Nathanaëlle C.
A l'arrière plan : le Palais de Justice...

Photo Nathanaëlle C.
Le grand et célèbre Séquoia venu des Etats Unis à la fin du XIXe siècle. On lui avait fait descendre l'avenue de la République, comme une descente des Champs-Elysées Aurillacois, avant de l'installer dans sa belle demeure verte...

Photo Nathanaëlle C.
Hiver toujours, les spots s'allument à la tombée du jour pour éclairer la magnificente poésie de cet endroit

Photo Nathanaëlle C.
Le Marché de Noël ouvre ses chalets chaque année le long du Square Vermenouze...

Photo Nathanaëlle C.
Photo Nathanaëlle C.

Photo Nathanaëlle C.
Et voici le Printemps ! Les Cygnes sont revenus, les arbres bourgeonnent et le magnolia est déjà en fleurs...
Photo Nathanaëlle C.
Photo Nathanaëlle C
Les lilas s'épanouissent de leur mauves et suaves bouquets, de l'autre coté, le clocher de Notre Dame des Neiges veille sur le square...
Photo Nathanaëlle C.
Photo Nathanaëlle C.
Ah la vasque du bassin aux cygnes ! Je l'ai eu vue gelée l'hiver, elle est sublime... Mais oui, ce petit square a ce petit je-ne-sais-quoi de romantique, mais pour rien au monde je ne le trouve désuet.
Photo Nathanaëlle C.
 Votre gracieuse majesté... Merci pour votre beauté.

Photo Nathanaëlle C.
A l'arrière plan, la statue du félibre Arsène Vermenouze, poète né à Aurillac, et le superbe (oui superbe) et séculaire jet d'eau de l'étang


Photo Nathanaëlle C.
Le Sequoia version été...

Photo Nathanaëlle C.
La petite fontaine dont le glou-glou ne glougloute plus, (grrr, sauf si l'on appuie sur la poignée, comme dans un lavabo public ! Amis de la poésie, bonjour...) mais elle est toujours là...



 Photo Nathanaëlle C.
De temps en temps, il pousse d'ignobles choses taillées à la hache que l'on veut faire passer pour de la poésie... J'ai choisi le moins affreux. (Ne vous méprenez pas, il fait plus d'un mètre ! lol)

Photo Nathanaëlle C.
Photo Nathanaëlle C.
Autre merveille : les prunus aux fruits irisés...
Photo Nathanaëlle C.
Vitre du "Kiosque"
à l'ambiance soie verte et velours cramoisi
un écho aux dominantes du parc
Un petit tour chez Leslie pour avoir, le temps d'un thé, les yeux posés sur l'étang des cygnes, et les voir évoluer. Je me souviens d'un dimanche après midi d'octobre, juste après la sortie du théatre, avoir pris un chocolat à l'intérieur, il pleuvait et je ne pouvait détacher mon regard des ronds dans l'eau, c'était un spectacle reposant, après celui, tout aussi enchanteur, des ballets russes.
Photo Nathanaëlle C.
Un semblant d'escalier mène à un arbre...

Photo Nathanaëlle C.


Photo Nathanaëlle C.
Le chemin pour descendre à la cascade....
Photo Nathanaëlle C.
Depuis la cascade, un ruisseau serpente...



Photo Nathanaëlle C.
Photo Nathanaëlle C.
Les massifs de Symphorine...

Photo Nathanaëlle C.

Photo Nathanaëlle C.
 Et voici enfin la magie de l'Automne !

Photo Nathanaëlle C.
Aurillac est une ville plutôt "verte", Vermenouze n'est pas le seul parc, il y a le Square de Vic, Hélitas, la Fraternité, les Bords de Jordanne si poétiques, mais son charme est incomparable, il n'a l'air de rien comme ça... Mais il faut y entrer pour le comprendre, il vous laisse le bonheur en cadeau... Il est LE jardin... Nous y retournerons, et vous en aurez d'autres impressions...
Photo Nathanaëlle C.
Photo Nathanaëlle C.

Photo Nathanaëlle C.

Photo Nathanaëlle C.

Photo Nathanaëlle C.

Photo Nathanaëlle C.
Photo Nathanaëlle C.
Je patiente toute l'année pour voir cela...
Photo Nathanaëlle C.

Photo Nathanaëlle C.
Comme j'aime cet étang de Novembre... Lorsque les arbres dénudés ont semé leurs parures dans le miroir d'eau et que le ciel y plonge ses bleus d'acier...

Photo Nathanaëlle C.

UN PEU D'HISTOIRE  :

A l'origine était le Pré de la Bombe, espace herbeux hors la ville d'Aurillac, ceinte de murailles, près des fossés dont les proprietaires étaient les Cordeliers (Notre Dame des Neiges est l'ancienne église des Cordeliers). Cette "Bombe" aurait été une pierre ronde et creuse remplie d'eau de pluie, utile en cas d'incendie. En 1771, un foirail fut installé entouré de jardins, lien entre la ville et le faubourg des Carmes. On y accedait par la Tour du Prince et la Porte des Frères. Les foires et divertissements y furent de plus en plus importants. Le 19 janvier 1794, on y célébra la Raison avec pompe et faste... en brûlant des Reliques sacrées, tableaux, mobiliers et ornements d'Eglise !  Le foirail prit alors le nom de "Place de la Révolution". Le 8 juin, on y fêta l'Être suprême avec moult mises en scène ridicules. Sur les cendres des haillons symboliques de la discorde et de l'ambition, on planta l'arbre de la Liberté (on peut voir  aujourd'hui à la hauteur de la rue Delzons, l'emplacement de cet arbre toujours représenté). Après les troubles, le commerce reprit ses droits au XIXe siècle. 

Le bassin aux cygnes et l'Eglise Notre Dame des Neiges (XIIIe siècle)

Le paysagiste de Georges Haussman :

Le 13 septembre 1875, le maire Joseph Cabanes proposa de déplacer le champ de foire, car le tout nouveau palais de Justice transformait le quartier. Les foires migrèrent sur le Cours d'Angoulème et la promenade du Gravier. Cafetiers et aubergistes s'insurgèrent contre les risques économiques. Pour calmer les esprits, le maire proposa un jardin dessiné par un homme de renom : Jean-Adolphe Alphand.  L'homme de 58 ans était le paysagiste du baron Haussmann, puis de son successseur le Préfet Belgrand. Il conçut les parcs de Paris, les Buttes Chaumont, le Parc Montsouris, le square des Batignolles, le square du Temple, les Bois de Vincennes et de Boulogne, les Jardins du Trocadéro et la préparation de l'Exposition Universelle de 1878, le Boulevard Richard-Lenoir, le Parc Borely de Marseille entre autres réalisations...

Portrait de Jean-Adolphe Alphand - 1888
ingénieur et collaborateur du baron Haussmann
pour la rénovation de Paris.
par Alfred Philippe Roll - Academisme
 Huile sur toile présentée à l'Exposition Universelle de 1889.

De plus, Alphand avait une vision sociale du jardin, lieu intemporel, paradis pour la détente dans les villes, sans alcoolisme, sans tensions et sans tuberculose... Alphand proposa 3 plans, on choisit la combisaison où la part belle était donnée au vallonnement, à la rocaille, aux plans d'eau, au pittoresque. Le 10 mars 1876, le maire Cabanes fit déplacer le tracé des routes et obtint ce carré octogonal. Le 7 mars 1877, l'entreprise Moindreau commença travaux et plantations. A partir de 1878, on ne cessa d'embellir ce Square. En 1879, apparut une grille de cloture construite par un serrurier. En 1912, le petit chalet vit le jour. En 1920, les bancs de fer forgé firent leur apparition. En 1922, le château de Pesteils offrit l'élégante vasque du jet d'eau.

Statue d'Arsène Vemenouze par Camus - Aurillac
Photo Nathanaëlle C.

En 1924, une statue à la gloire du poète félibrige Arsène Vermenouze fut ciselée par les mains expertes de l'artiste Camus de Chamalières. Dès 1928, pas besoin de chaisière, les sièges pliants étaient gratuits et rangés chaque soir dans le kiosque à outils. Très rapidement, ce jardin devint promenade et coins pour les jeux de la petite enfance (bacs à sable, manège, balançoires). Lieu de rendez vous et de concerts, le square était alors fréquenté jusqu'à 22 heures, lorsque les gardiens commençèrent à prendre des sanctions contre les sans-gènes qui pêchaient les truites du bassin. Derrière la cascade, en 1924, le monument aux morts, en écho à celui de la place de la Préfecture fut construit, celui ci comporte les noms des disparus. Dans les arrondis, un kiosque à journeaux vint s'installer, il n'existe plus aujourd'hui. L'Office de Tourisme avait prit place dans l'arrondi de droite mais les locaux devinrent trop petits, c'est désormais "le Kiosque", un salon de thé dont les portes ouvrent, à l'avant, sur la place du Square et, à l'arrière, sur le jardin lui-même, ce qui fait le bonheur des promeneurs.

Source : Texte Nathanaëlle C. d'après "Histoire des rues d'Aurillac" de Claude Grimmer Editions De Borée pour la plupart des références historiques.


Photo Nathanaëlle C.
Le Square et le salon de thé "Le Kiosque"
vus depuis la Place des Droits de l'Homme



Au parc Monceau Yves Duteil

Au Parc Monceau
Entre les grilles et les arceaux
Les enfants sages ont des cerceaux
Au fil de l'eau
Dissimulés dans les roseaux
On entend piailler les oiseaux


Le Parc Monceau
Petit morceau de mon histoire
Le vieux monsieur des balançoires
Les cygnes noirs...
La ville
Était à l'autre bout du monde
Entre le lac et la Rotonde...


Au Parc Monceau
Entre les grilles et les arceaux
Les cours d'histoire avaient bon dos
Près du métro
Elle m'attendait sans dire un mot
J'ai pris sa main comme un cadeau


Le Parc Monceau
Premier baiser de mon histoire
Sur un des bancs d'une allée noire
Un peu d'espoir
La peur
La folle envie d'oublier l'heure
Ma main posée contre son cœur...


Au Parc Monceau
Entre les grilles et les arceaux
Le bonheur a fait son berceau
Pour nos seize ans
La pyramide et ses mille ans
Nous avait cachée des passants


Un Parc en France
Petit morceau de mon enfance
Où j'ai trouvé l'adolescence
Un jour de chance.
Un square
Bien à l'abri dans ma mémoire
Quand j'y retourne par hasard...


Au Parc Monceau
Entre les grilles et les arceaux
Entre les gardes et les landaus
Au parc Monceau
Entre les fleurs et les moineaux
Les cours d'histoire avaient bon dos...

20 commentaires:

  1. Quelle belle promenade je viens de faire...et si bien commentée! On sent que tu aimes cet endroit, tu exprimes ton attachement avec bien du talent et...la poésie n''est pas absente de tes lignes...je t'envie..je ne devrais pas, moi qui ai toujours vécu à la campagne..à la périphérie d'une grande ville jadis industrielle et minière.
    belle semaine à toi !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Danielle !

    Je suis heureuse que "mon" Square te plaise, il est charmant, nous y retournerons... Je ne sais pas si la poésie m'a accompagnée pour le décrire mais elle est si présente en ce lieu, que ce n'est pas difficile de parler de lui...Après tout, c'est peut-être le génie de ce parc qui m'a soufflé tous les mots lol je te remercie pour ta fidélité.
    Bisous et belle soirée Danielle
    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
  3. Thank you Bob, it is only a park in my city, but i like it.

    RépondreSupprimer
  4. Oh ! Mais quelle délicieuse balade je viens de faire aujourd'hui, à ton bras, en prenant tout le temps qu'il faut pour caresser l'écorce rugueuse des arbres, se laisser éclabousser à l'eau des fontaines et des bassins,regarder glisser sans bruit les cygnes ... tu parles de ce square comme d'un ami !
    Merci à toi ! Belle journée Nathanaëlle !

    RépondreSupprimer
  5. Merci merci pour cette page si poétique.
    Comme toujours du reste ici.
    Grâce à toi je regarderai Aurillac d'un autre oeil maintenant.
    La chapelle Expiatoire rue Pasquier voila un endroit où il faut que je revienne mais en fait elle n'est pas ouverte tous les jours et chaque fois que j'y passe pas de chance c'est un des jours de fermeture!
    Le Parc Monceau ou Proust se rendait si souvent où j'aime me poser sous la bienveillance de Chopin,Maupassant,Musset....
    Que de sujets de futur billet !
    Sans parler de Camondo qui n'est pas loin
    Je t'embrasse et merci pour cette magnifique page

    RépondreSupprimer
  6. Beautiful photos from the park in all seasons. I think they looks magic. So nice old trees and beautiful flowers. Thanks for sharing this to us Nathanaelle.
    Hope you got a wonderful weekend in the park.
    Greetings from Hilda

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir à toutes, j'ai beau cliquer sur "répondre" sous chaque message, cela ne fonctionne pas, donc on va faire comme d'habitude : en suivant lol
    J'ai des petits soucis en ce moment sur les blogs, pas vous ? Hier je ne pouvais déposer de commentaire sur certains blogs, dès que je cliquais sur le billet seul, j'avais une page blanche...
    Apparement cela s'est arrangé mais c'est chez moi que les problèmes persistent lol
    Patience, cela finira bien par passer lol


    @ la Fée :

    Je suis ravie de t'avoir accompagnée, amour de la nature et poésie sont dans ton langage, j'aime beaucoup !
    Bisous

    @ Françoise :

    Ah Aurillac est plein de beautés, mal mises en valeur c'est certain ! lol
    Pendant une préparation d'exposition rue des Mathurins, j'avais "déjeuné" presque chaque jour dans ce petit square Louis XVI, c'est là que, de fil en aiguille, j'ai voulu savoir pourquoi la chapelle était dédiée au couple royal à cet endroit. Le cimetière de la Madeleine où l'on a découvert leurs corps, en partie détruits par la chaux, était juste là, leurs têtes posées à leurs pieds. Marie Antoinette fut reconnue grace à ses bas de filoselle, c'est à la fois horrible et touchant.
    J'en ai passé des moments à Monceau... je crois bien avoir "croqué" toutes les statues, les colonnes, le pont... ah les petits canards, il etaient mignons ! Camondo, Cernushi, il y a de quoi se ravir les yeux !
    Tu me donnes des idées de billets, j'ai déjà le Palais Garnier à préparer : que du bonheur ! lol

    Bisous


    @ Hilda :

    These photos are simple, but I am pleased about this garden, it is really wonderful. I love to cross it several times a week.
    Nice week end Hilda, yes saturday i will go to see the park :)
    Greetings,

    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
  8. Chère Nathanaëlle,

    impossible de déposer mon commentaire sur ton site... Je voulais te remercier pour cette délicieuse balade des quatre saisons, ce fut divin. J'aimerais avoir un salon de thé comme le Kiosque dans ma ville, j'y passerais de longs moments, je crois... Quand on observe la nature et ses éternelles métamorphoses, on reçoit un cadeau grandiose, MERCI !!! Des bisous. brigitte


    Coucou Brigitte,

    Je me suis permis de copier-coller ton mail ici, je te remercie beaucoup. Oui, le Kiosque est très agréablement situé, il n'est pas le seul salon de thé, pas le plus cosy non plus mais il est le plus attirant, surtout lorsque au printemps on peu s'installer sur une table, dehors sur le parc.
    J'ai eu ce souci dimanche soir sur quelques blogs, c'était la même chose, il m'était impossible de poster un commentaire, la page partait. Puis le problème s'est résolu tout seul. J'ignore d'où cela vient mais, vu les changements en ce moment sur Blogger, il ne serait pas étonnant que cela perturbe la navigation et l'utilisation.
    J'espère que tout va rentrer dns l'ordre.

    Bisous et belle journée.

    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
  9. Dear Nathanaelle,

    Thank you for your well wishes! I feel a bit stronger every day.

    Your photo's of the park trough the seasons looks lovely. How quick it all changes. There are daffodils in bloom in Holland already!

    Happy weekend!

    Madelief x

    RépondreSupprimer
  10. Dear Madelief,

    I hope you get well. I like this park, in all seasons, it is a magic place, and the seasons are magic. Yes, in France also, the weather is not cold, Winter where are you ? :) in my garden : jacinthes and snowflakes...Crocus will soon.
    Nice Week-end Madelief,
    Nathanaëlle x

    RépondreSupprimer
  11. Absolument magique, ton petit square, Nathanaëlle ! Tu l'as merveilleusement mis en valeur par tes photos tout au long des saisons, elles sont toutes très réussies. Quelle chance tu as d'avoir un tel trésor près de chez toi.
    J'aime beaucoup le cygne nageant au milieu des feuilles d'automne qui jouent les Ophélies dans le bassin.

    La photo avec le bassin et l'église en arrière plan me rappelle celui du rocher des Doms à Avignon. Je suis comme toi, j'adore les espaces de verdure et de calme au milieu de la ville. Donc j'adore ce billet, si plein de poésie qu'on s'étonne de ne pas y apercevoir un des amoureux de Peynet ;-)
    Je ne connaissais pas cette chanson d'Yves Duteil, merci pour la découverte, c'est vraiment charmant.

    Bisous du dimanche et à bientôt
    Pardon pour ce commentaire tardif, j'étais plongée dans les tableaux d'hiver de Gauguin Comme je l'avais annoncé, je me suis sérieusement penchée sur son cas :D

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour belle amoureuse des jardins...Comme tu as raison de mettre à l' honneur ces havres de paix qui honorent les villes et qui les font respirer...les arbres choisis pour faire vivre cet endroit sont magnifique...le Liquidembar est extraordinaire tout comme le Séquoia
    Celui que j' ai adoré étant à l' école dans l'île St Louis , c'est un des jardins qui a connu de belles parties de ballons à la sortie des cours...
    c' est plutôt un très joli square ,il ressemble à un bâteau et assise sur le banc situé à sa pointe , je m' imaginais capitaine..!!
    Merci d' avoir fait défiler les saisons...et d' avoir fait tomber la neige..elle est tellement nécessaire...! Nous ici, on l' attends ,les arbres bourgeonnent trop tôt..!! :-((
    Tu viens au Kiosque... je t' offre un petit chocolat chaud avec une belle brioche dorée...??
    De tout coeur je t' embrasse

    RépondreSupprimer
  13. hello !!!
    Le goundot exilé que je suis a bien cru que tu allais oublier de parler d'Alphand.
    Si je me souvens de ce parc!!!
    Je le préfrais dans sa version ancienne.
    - les marches de la cascades étaient plus rustiques et l'eau ruisselait entre les pavets.
    la petite fontaine avait une chainette avec un gobelt dans leque ont pouvait se délecter de l'eau fraîche de nos montagnes.
    - Le jet d'eau gelait (réchauffement de la planètre oblige) sur l'îlot central en hiver et on admirait cet ice-berg autour duquel les cygnes faisaient du patin à glace.
    - un marchant de glace ambulant en été installait sa charette à côté du kiosque. "Les glages Charlot" je cois.
    - On aimait "les tours de square" sous les marronniers au printemps mais il fait bien avouer que ces arbres deviennent rudement moches dès les chaleurs estivales. Je pense que peu de goundots les regrettent.
    As tu connu cette époque?

    RépondreSupprimer
  14. Mathilde, Tilia, Vince, Merci pour vos comms, Je vous réponds très vite...
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Coucou me voici enfin ! Pardon pour ce temps infini à vous répondre (pas fait exprès lol).


    @ tilia :

    Je te l'avais promis Tilia ce billet sur mon square chéri. Il n'est pas tout près, il me faut une bonne demi heure à pied pour l'atteindre mais on y est bien lol Il ressemble il est vrai à ce Rocher des Doms en Avignon. C'est rigolo, tu cherches les amants de Peynet et moi le lapinou d'Alice ! lol Comme quoi les jardins sont vraiment quelque chose de magique....
    Bisous

    @ Mathilde :

    Je savais bien que ta sensibilité rejoindrai ces jardins où chacun a ses souvenirs et ses secrets...j'aime beaucoup ton jardin de l'Ile Saint Louis, capitaine :D

    Je te suis volontiers au Kiosque ! Et je t'y attendrai vraiement un jour si le hasard t'amenais par ici...
    bisous belle poète

    Nathanaëlle

    @ Vince :

    Ah ah ! lol Tu croyais que j'allais oublier cette fierté ? Notre beau Square dessiné par l'illustre Alphand ! lol que nenni ! lol
    Ouiii ! c'est vrai l'eau ruisselait entre de gros pavés ronds, et j'aimais sauter de l'un à l'autre quand j'étais petite, et invariablement: plouf je mettais le pied dans l'eau ! ah j'aimais ça ! (ma "mother" beaucoup moins lol)Je me souviens du bidon enfini de la chipette comme tu dis, j'enparle d'ailleurs, maintenant, bonjour poésie, on dirait une chasse d'eau.
    Les cygnes faisant du patin, je ne les ais jamais vus, mais la glace sur ce magnifique jet d'eau oui !
    La Maison Charlot, mon père en parlait car il connaissait bien monsieur Charlot, mais j'étais petite, on m'emmenais pour les marrons l'hiver et des crèpes. J'en ai peu de souvenirs car ils ont arrété très vite après, enfin lorsque j'étais ado, il n'y étaient déjà plus.

    J'aimais bien les marronniers en effet, (oui j'ai connu les marroniers. Ils ont disparu en 2006...ils etaient encore là après mon retour de 20 ans de vie Parisienne lol) et je ramenais toujours de beaux marrons bien luisants à la maison ! Ils manquent énormément... effectivement ! Tu veux mon avis : c'est moche cette esplanade vide !

    Poutous d'une goudot !

    Nath.

    RépondreSupprimer
  16. Goudotte.. Mouis, mais cela fait un peut "brelotte" et tout ce qui finit en "otte" lol c'est moins joli, c'est comme "auteure", "professeure", bah pabo pabo lol Moralité, je préfère "une" goudot lol :)

    RépondreSupprimer
  17. Ce jardin est vraiment magnifique. Les gens ont bien intérêt à en prendre soin, sinon, je pense qu'ils ne retrouveront jamais un jardin comme ça. J'aimerais bien en avoir un du genre, qui est-ce qui a conçu ce jardin au fait?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alphand, je le dis dans le billet. Alphand était le collaborateur du Baron Haussmann.
      Bienvenue Vanessa !

      Supprimer

Merci pour votre petite touche de couleur...