dimanche 21 août 2011

BAINS DE MER...

Edmund CharlesTarbell
"Fillette au Bateau" 1899
Impressionnisme
Bains de Mer
Sur la plage élégante au sable de velours
Que frappent, réguliers et calmes, les flots lourds,
Tels que des vers pompeux aux nobles hémistiches,
Les enfants des baigneurs oisifs, les enfants riches,
Qui viennent des hôtels voisins et des chalets,
La jaquette troussée au-dessus des mollets,
Courent, les pieds dans l’eau, jouant avec la lame.
Le rire dans les yeux et le bonheur dans l’âme,
Sains et superbes sous leurs habits étoffés
Et d’un mignon chapeau de matelot coiffés,
Ces beaux enfants gâtés, ainsi qu’on les appelle,
Creusent gaiement, avec une petite pelle,
Dans le fin sable d’or des canaux et des trous...
Et ce même Océan, qui peut dans son courroux
Broyer sur les récifs les grands steamers de cuivre
Laisse, indulgent aïeul, son flot docile suivre
Le chemin que lui trace un caprice d’enfant.
Ils sont là, l’oeil ravi, les cheveux blonds au vent,
Non loin d’une maman brodant sous son ombrelle,
Et trouvent, à coup sûr, chose bien naturelle,
Que la mer soit si bonne et les amuse ainsi.

Soudain, d’autres enfants, pieds nus comme ceux-ci,
Et laissant monter l’eau sur leurs jambes bien faites,
Des moussaillons du port, des pêcheurs de crevettes,
Passent, le cou tendu sous le poids des paniers.
Ce sont les fils des gens du peuple, les derniers
Des pauvres, et le sort leur fit rude la vie.
Mais ils vont, sérieux, sans un regard d’envie
Pour ces jolis babies et les plaisirs qu’ils ont.
Comme de courageux petits marins qu’ils sont,
Ils aiment leur métier pénible et salutaire
Et ne jalousent point les heureux de la terre,
Car ils savent combien maternelle est la mer
Et que pour eux aussi souffle le vent amer
Qui rend robuste et belle, en lui baisant la joue,
L’enfance qui travaille et l’enfance qui joue.
François Coppée - Le Cahier Rouge 1874

Jules Bastien Lepage "Les Enfants Pêcheurs" 1881
Naturalisme
William Merrit Chase "A la Plage" 1892
Impressionnisme
Eugène Boudin "Cabines de Bain à Deauville"
Impressionnisme
Eugène Boudin "Femme au Parasol"
Impresssionnisme
Eugène Boudin "Scène de Plage"
Impressionnisme
Ernest Ange Duez "Au Bord de la Mer sur un Rocher"
Réalisme
Peder Severin Kroyer "Enfants de pêcheurs sur la Plage de Skagen"
Impressionnisme - Art Nordique - Ecole de Skagen
Ernest Ange Duez "Mère et Fille sur la Plage"
Réalisme

John Lavery "Jour de Vent"
Glasgow Boys
Edward Henry Potthast "Baigneurs"
Impressionnisme
Edward Henry Potthast  "Les Parasols" - Impressionnisme
Edward Henry Potthast "Parasol de la Plage"
Impressionnisme
Edward Henry Potthast "Le Vendeur de Ballons"
Impressionnisme
Une mise en scène particulière aux Impressionnistes : Le sujet principal : le marchand de ballons, se trouve au 3e plan du tableau.

Joaquin Bastida Sorolla "A l'Eau !"
Impressionnisme
Peder Severin Kroyer "La Mer à Skagen"
Impressiionnisme - Ecole de Slagen - Art Nordique
Peder Severin Kroyer "Bain d'Enfants"
Impressionnisme - Art Nordique - Ecole de Skagen
Charles Courtney Curran "Enfants sur la Plage"
Impressionnisme
William Adolphe Bouguereau "La Vague" 1898
Academisme
Eugène de Blaas "Dans l'Eau"
Académisme
Eugène de Blaas "Sur la Plage"
Academisme
William Adolphe Bouguereau "Après le Bain"
Academisme
Jules Scalbert "Les Baigneuses" 1851
Academisme
Edmond Louyot
"Petite fille sur la plage de Vollendam"
 Impressionnisme
Winslow Homer
"Sur la Plage d'Eagle Head près de Manchester - Masssachussets" 1875
Réalisme
Winslow Homer "Enfants sur la Plage" Aquarelle vers 1900
Realisme

18 commentaires:

  1. MAGNIFIQUE
    J'aime moins la période Académisme et encore...
    Les Boudin m'enchantent toujours autant
    Il y en a tant d'autres que l'on pourrait ajouter on doit cela à Marie Caroline Duchesse de Berry qui a lancé la grande mode des bains de mer ,puis l'ouverture des lignes de chemin de fer jusqu'à Sainte- Adresse
    Terrasse à Sainte -Adresse quel souvenir§
    Je regrette de ne pas avoir pu visiter la Fondation Barnes à Philadelphie c'était compliqué il fallait réserver ce n'est ouvert que deux jours par semaine j'aurais pu voir Enfants au bord de la mer à Jersey de Renoir
    Belle fin de journée grâce à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Dear Nathanaelle,

    Your photo's of the sea look amazing. My favourite one is the top painting by Tarbell and the painting of the lady with the hat by Lavery. I wouldn't mind having them on the wall in my home :-)!

    Happy evening,

    Madelief x

    RépondreSupprimer
  3. @ Françoise :

    On a parfois des à prioris sur l'Academisme car, je suis comme toi, je suis moins sensible à ce mouvement, mais Bouguereau et De Blaas m'ont souvent fait changer d'avis et je suis devenue fan de leur talent. Et oui, on attribue à tort la mode des bains de mer à l'Impératrice Eugénie, qui bien que fervente adepte des plage de Deauville et de Trouville ne lança pas ce filon moderne.

    Ah ce tableau de Renoir je ne l'ai pas mis car (bon c'est subjectif lol) je suis fan de la Période Nacrée de Renoir (mais comment faisait-il pour que l'oeil "voit" ce nacre ? Il était géant !) mais pas ce sa "période couleurs flashies", que Monet avait un peu imitée, puis abandonnée, (tant mieux lol) je ne devrais pas montrer de subjectivité, mais bon, je suis une inconditionnelle de la lumière de Kroyer et de celle de Boudin.. Allez, ne m'en veut pas, les Impressionnistes ne sont pas laissés de coté lol Et il faut bien faire un choix...

    Alors ce tableau justement, il s'agit de la plage de Jersey ou de celle de Guernesey ? J'ai Guernesey dans mes "tablettes" mais j'ai vu "Jersey" sur le net.. Je n'ai pas entendu parler de 2 tableaux d'enfants sur une plage anglo-normande, mais je ne possède pas le catalogue raisonnné de Renoir (j'ai celui de Monet, que de merveilles !)

    Belle semaine !

    Bises

    Nathanaëlle

    To Madelief :

    Ah the light of the summer blue and the white of Tarbell ! Wonderful ! I like the lights on sea of Kroyer, the choice of paintings is not easy for close the item ! lol I did says stoopp ! no more ! lol
    Lavery is an artist of the Glasgow Boys mouvement and i like his centring. Wonderful painting, light as the wind...

    Nice week !

    Nathanaëlle xxx

    RépondreSupprimer
  4. Une belle journée aujourd'hui entre les orientalistes de la Vieille Charité ...et la finir en toute fraîcheur, sur la plage, cela me convient ! L'oeuvre qui fait l'ouverture suivie du W.Merrit Chase me plaisent infiniment, ensuite Ch.Courtnay Curran et les académistes ne vont pas s'en me déplairent aussi.
    Comme toujours ton choix est tout en harmonie, joli travail de recherche ma belle !
    Bisous et excellente nuit

    RépondreSupprimer
  5. On ne sent que lumière qui vibre et bonheur de trouver un peu de liberté dans ce carcan vestimentaire qui était celui de l'époque.
    Je ne parle pas des nus, naïades parfaites qui devaient donner bien des idées à ces messieurs.

    RépondreSupprimer
  6. Je reviens du bord de mer, du côté de Lancieux et je regarde tes bords de mer avec délectation...
    Inutile de t'avouer que je préfère ceux de Boudin mais les ciels et mer sont tellement changeants qu'au final je les aime tous, chacun exprimant une parcelle de ces heureux moments de bord de mer !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  7. Encore un très beau choix de tableaux pour illustrer un texte un peu daté mais fort beau. J'en ai relevé plusieurs que j'ai inscrits dans mes tablettes car mon œil s'y est arrêté impressionné. J'ai songé à un tableau proche de la peinture nordique que vous avez illustré dans un précédent billet et que j'ai toujours trouvé fort énigmatique " Nuit d'été" 1890 de W Homer. Vous faites pour nous un beau travail de recherche dans vos billets et je vous en remercie.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  8. Ciao Nath,mi fa molto piacere risentirti,grazie per aver dato un'occhiata al mio nuovo post i tuoi dolci commenti mi riempiono sempre di gioia
    e mi danno la carica per un nuovo lavoro!
    Ti auguro una dolce e serena nuova settimana
    ti bacio
    Matteo

    Il tuo blog mi da nuove idee!

    RépondreSupprimer
  9. @ Danielle de Venetiamicio :

    Je suis heureuse de completer ta journée, ta visite chez les Orientalistes devait être un merveilleux moment. Pas simple le choix, comme d'habitude, j'en ai, à regret, retiré la moité ! Sinon j'aurais un billet d'un mètre de long lol. Il y a tant d'oeuvres magnifiques sur le sujet...

    Bisous

    Nath.

    @ Danielle des Idées Heureuses :

    Oui beaucoupde lumière dans ces tableaux maritimes. Les carcans ? Ce devait être un enfer. Je comprends pourquoi au XIXe siècle, il fallait ranimer les femmes aux tailles sérrées dans des corsets, car à la moindre chaleur, un malaise survenait. Elles n'ont pas dû être très à l'aise en cette époque guindée. Vive la vie dans nos jeans et nos T-shirts ! lol
    Bisous

    Nath.

    To Bob :

    Thank you Bob ! I like your dragonfly today ! Wonderful girls !

    Amitiés, Greetings,

    Nath.

    @ Enitram :

    Ah les Côtes d'Amor...Comme c'est beau là-bas...Rien que de d'écrire le nom et de le prononcer mentalement, je sens les embruns..l'air salin... crêpes et beurre salé... (stop : régime) Boudin fut le précurseur et le maitre de ces scènes de plage, c'est grandiose et bizarement les tableaux ne sont pas très grands. Il a appris à l'oeil de Monet qui disait avoir u une chance infinie d'être devenu le peintre qu'il était grâce à Boudin. Quand ils se sont connus, Monet vendait ses caricatures sur le port d'Honfleur...On connait la suite...

    a bientôt ! Belle semaine,

    Nath.

    @ Marisol :

    Oui le texte de Coppée n'a rien de la poésie moderne mais il me rapelle les "pauvres petits" d'Hugo. Cette différence de "caste" sur la plage...Cela parait surréaliste aujourd'hui sur nos plages, les enfants qui travaillent et ceux qui ont droit aux jeux.
    "Nuit dété" de Homer, celui qui est à Orsay ?
    Je viens d'avoir une idée : celle de rassembler les "nuits d'été", merci de m'avoir fait penser à ce futur billet.
    A bientôt,
    Belle semaine,

    Nathanaëlle

    To Matteo :

    Thank you Matteo, I am happy that my blog offers you ideas for your Art works. You have a great talent and Toscana is so beautiful...
    Your joy comes from paintings and from artists, they left their soul in these lights. Art is magic !

    Bella dolce settimana,
    Grazie mille,
    Ti bacio

    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
  10. Oui, Nathanaëlle, c'est celui d'0rsay auquel je faisais référence et ton prochain billet promet d'être magnifique, quel boulot passionnant en perspective, bon courage.
    Belle journée.

    RépondreSupprimer
  11. Quelle belle idée pour prolonger les vacances... Un charme fou, bravo une fois encore. Bisous. brigitte

    RépondreSupprimer
  12. Le poème de Coppée est effectivement dans la veine hugolienne, je dirai juste que tout ne pouvait pas être aussi tranché. Les enfants pêcheurs devaient sûrement prendre le temps de jouer, ne serait ce que dans le sable ou dans les vagues, choses qui ne demandent pas d'accessoires ou de jouets coûteux.

    Quant aux tableaux que tu présentes, ils sont tous de précieux témoignages de cette époque où la pudeur, mais aussi la prudence, n'incitaient pas à trop se dévêtir. Les australiens ont bien compris la sagesse de cette époque.

    Merci pour ces merveilleux tableaux que j'aime tous, mon préféré étant "Dans l'Eau" d'Eugène de Blaas. L'attitude de cette jeune femme est absolument adorable.

    Bisous, à plus tard

    RépondreSupprimer
  13. @ Marisol :

    Bonsoir Marisol, je ne l'ai pas encore commencé mais je vais essayer de le faire pour ce week-end, avant que l'été ne soit terminé, j'ai hâte de voir enfin les couleurs de l'Automne... J'en ai presque besoin maintenant...(la chaleur me tue ! lol)
    Belle soirée,
    A bientôt,
    amitiés,

    Nathanaëlle

    @ Brigitte :

    j'aurais aimé le publier plus tôt mais le temps m'a manqué en cet été pour le travailler plus rapidement.
    Belle soirée !
    Bisous

    Nathanaëlle

    @ Tilia :

    Et vi, lol les enfants du bord de mer avaient surement plus de plaisir à pêcher la crevette que les petits poulbots mendiants, mais j'ai choisi ce poèe pour le contraste entre ces "gens argentés de la ville" et les enfants de pêcheurs devant aider leurs parents à gagner leur vie.
    Pudibonderie que ce XIXe siècle lol mais il n'aurait pas été ce qu'il fut en matière de mode et de créativité si n'y avait eu cette pudeur justement. C 'est tout un style, ces maillots de bains qui devaient peser une tonne dès qu'ils etaient mouillés lol que dis-je maillots : Costumes de bain ! lol Merci pour la vidéo rigolote ! lol
    De Blaas avait une délicatesse dans le pinceau dont j'aimerai parler plus tard, dans un billet "rien que pour lui" lol.

    bisous Tilia à très vite !

    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
  14. Superbe billet rafraichissant...Quelle richesse dans toute cette recherche
    merci Nath car tu nous ouvre toujours des horizons tellement enrichissants...:-))
    De tout coeur , je t' embrasse

    RépondreSupprimer
  15. Merci Mathilde,
    Je n'y suis pour rien, ce sont ces oeuvres qui réjouissent le coeur, je n'ai fait que les rassembler.
    bisous
    Nath.

    RépondreSupprimer
  16. Je te remercie pour ta visite dans le maquis qui me permets de découvrir ton univers ; quelle merveille à parcourir, ces tableaux sont enchantement et je ne me lasse pas de les contempler ; beaucoup, pour ne pas dire la plupart, me sont inconnus mais leur richesse reste ancrée en moi pour encore de longues heures

    Merci pour ce partage...

    Chaffectueusement & à bientôt j'espère

    Rose

    RépondreSupprimer
  17. Merci Rose et bienvenue sur Artlubie,
    Bravo et merci pour tout ce que tu fais pour les minous, ton action me touche beaucoup car j'aime les animaux (tous les animaux) et il y a trop peu de personnes comme toi.
    Chaffectueusement,
    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petite touche de couleur...