dimanche 30 octobre 2016

L'ART GOURMAND...

Jean Béraud
La Pâtisserie Gloppe, au Rond-Point des Champs Elysées
1889
Musée Carnavalet Paris
Académisme
Clic sur l'image pour agrandir


Aujourd'hui nous partons pour un voyage gourmand afin de parler de l'origine de quelques célèbres gâteaux... entre peinture et pâtisserie... Histoire de vous mettre l'eau à la bouche ! lol
Je vous invite dans mon salon de thé...


Charles Robinson
"Bringing in the Plum Pudding"
1906

LE PLUM PUDDING

Le célèbre Plum Pudding, affectionné par nos amis Anglais lors des Fêtes de Noël, aurait été créé après un dîner à la Cour royale d’Espagne en 1623, auquel participait le duc de Buckingham. Le duc se délecta d’un gâteau composé de raisins, de farine de maïs et de figues sèches. De retour à Londres, il demanda à son cuisinier de lui réaliser cette pâtisserie à laquelle furent incorporées des prunes (plums).



(c) Alexandra Nea
Madeleines 

LA MADELEINE

La madeleine, qui symbolisait tant pour Marcel Proust, est certes une spécialité reconnue de la ville de Commercy, mais son origine a plusieurs versions. Retenons la version dite "royale" : Stanislas Leczinski, roi de Pologne, duc de Bar, et accessoirement beau-père de Louis XV, était propriétaire d’un château à Commercy, en Lorraine. Au cours d’une réception, son pâtissier lui fit faux bond. Pour parer alors au plus pressé, une jeune employée en cuisine réalisa une recette familiale. Cette pâtisserie fut très appréciée des convives, on lui donna un nom : "Madeleine" du prénom de la jeune pâtissière.



(c) Marina Dieul
Religieuse au Chocolat
Huile sur Toile

LA PÂTE A CHOU

En 1540, le pâtissier Popelini quitta l’Italie pour rejoindre Catherine de Médicis installée à la Cour de France. C’est lui qui créa la première version de la pâte à chou. Popelini inventa ce petit gâteau à partir d’une pâte desséchée sur le feu appelée initialement "pâte à chaud". Aujourd'hui encore, à Paris, la pâtisserie Popelini se consacre uniquement à la pâte à chou et revisite toujours ce grand classique (clic

(c) Patricia Deley
Viennoiseries
Via Pinterest

LE CROISSANT

En 1683, Vienne, la capitale Autrichienne, subit un siège par les troupes turques du sultan Mehmet IV. Les boulangers de la capitale éveillés à l’aube pour préparer leurs fournées, entendirent les troupes prêtes à attaquer et donnèrent l’alerte. En souvenir de cette mobilisation qui permit de repousser l’ennemi, les pâtissiers confectionnèrent une viennoiserie et s’inspirent du croissant qui orne le drapeau turc. Lorsqu’elle arriva en France, la reine Marie Antoinette importa la fabrication du Croissant même s’il fallu attendre les années 1920 pour que celui-ci ait l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui avec l’utilisation de la pâte levée feuilletée.




(c) Pascal Cessou
Baba au Rhum
Via Pinterest

LE BABA AU RHUM 

Stanislas Leszcynski (encore lui), beau père de Louis XV, serait, dit-on, l'initiateur du Baba au Rhum... Il trouva un jour que le "kouglouf (sorte de petite brioche cannelée) qui lui était présentée, était trop sèche. Il demanda alors qu'on l'arrose de vin Tokay. Ce nouveau gâteau fut introduit par le roi en son duché de Lorraine et devint rapidement l’une des pâtisseries les plus prisées avec le Tokay désormais remplacé par du rhum. Quant à l’appelation  "baba", plusieurs avis divergent. Pour certains, le roi de Pologne avait lu les contes des Mille et Une Nuits…

30 commentaires:

  1. je reste baba devant toutes ces pâtisseries...
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles donnent aussi envie de déguster tout de suite un baba ! lol
      Gros bisous Josette et bon weekend de la Toussaint

      Supprimer
  2. Pour moi ce sera une petite madeleine! Bravo à la jeune femme qui a confectionné cette douceur pour le roi et pour nous tous depuis lors.
    Grosses bises Nath et bonne soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien les madeleines aussi, avec du chocolat sur leur dos, mon pâtissier les fait drôlement bonnes ! Yummmm lol Ayé, tiens, tu m'as fait envie et j'ai faim ! lol
      Gros bisous Marie-Paule

      Supprimer
  3. C'est un billet joliment original, et je viens volontiers m'asseoir dans ton salo de thé!
    C'est dur de choisir ! Je pencherais pour le baba si, il est bien arrosé, ce qui est de plus en plus rare !-:))))
    Et puis les croissants aussi mais, ils ont de moins en moins la forme de croissant et ça m'énerve ça !
    Bravo et gros bisous Nath.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la bienvenue dans mon salon de thé, Mireille !
      Ah les les babas n'ont désormais de rhum que le nom ! lol C'est rare de tomber sur un baba bien imbibé lol mais bon, il faut juste ce qu'il faut, j'en ai eu goûtés qui avaient beaucoup trop de rhum, et ce n'est pas mieux que "pas assez" lol
      J'ai remarqué également que les croissants au beurre n'avait pas la forme des croissants à la margarine, qui eux ont gardé la forme du vrai croissant, tu as raison, c'est énervant !
      Gros bisous Mireille et doux weekend de la Toussaint

      Supprimer
  4. quelle bonne idée de rajouter un peu de rhum sur un gateau un peu sec, et voilà une bonne recette!
    j'ai bien aimé connaitre l'origine du plum pudding, et je ne savais pas que plum = prune. merci Nathanaëlle, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas toi, mais perso, j'adore le plum pudding, la recette est compliquée mais il faudra que je me lance un jour, fait maison, cela devrait être bon.
      Gros bisous Laurence et les Pepettes

      Supprimer
  5. Miam miam merci pour ces bons gâteaux et leur histoire je les aime tous!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les gâteaux, de tous temps, l'humanité a aimé et crée des gâteaux ! lol Gros bisous Damienne

      Supprimer
  6. je n'aime que les madeleines ! la seule pâtisserie que je sache faire d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "QUE" les madeleines... Tu es bien raisonnable Sophie ! lol Je le suis moins que toi lol Gros bisous

      Supprimer
  7. Arfff! Je n'ai plus qu'une envie c'est fonecer chez mon pâtissier et acheter toute la vitrine!
    Pas de préférence , j'aime TOUT!
    Bises Nathanaëlle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà, moi aussi ! lol Quand j'ai écrit ce billet, j'ai eu des envies pâtissières au mois 3 fois ! lol Si je les ai assouvies ? La réponse est oui ! lol
      J'aime tout aussi, mais pas les trucs trop secs, les "étouffe-chrétien" comme disait ma grand-mère lol
      Gros bisous Zoé

      Supprimer
  8. Alors là tu m'as mise en transe MDR. Les tableaux sont tous plus appétissants les uns que les autres ; quel talent...
    Tendresse ronronnante ma belle
    Rose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pâtisserie rend ringuedingue lol J'ai eu envie de me régaler toutes les 5 mn en réalisant le billet lol
      Gros bisous Rose !

      Supprimer
  9. Tu as toujours de très bonnes idées ! Dans ce billet, elles se font gourmandes. je choisis la religieuse en souvenir de ma mère qui était une pâtissière formidable. Belle semaine à toi. Bises, Nath!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des idées de gourmande invétérée ! lol
      Yuummm une religieuse avec une pâte à chou maison, tendre et sucrée... Roooooo je crois que je vais aller faire un tour chez mon pâtissier avant ce soir...
      Gros bisous Danielle

      Supprimer
  10. Il est accueillant, agréable ton salon de thé ....
    Je prendrais bien un thé accompagné de madeleines. Elles ont l'air délicieuses.
    Les religieuses me rappellent mon enfance. Le dimanche c'était gâteau ; pour moi millefeuilles et pour Sonia qui n'est plus là c'était religieuse.
    Les croissants ne sont plus ce qu'ils étaient. Un croissant ça doit être généreusement au beurre !
    Tu m'as mis l'eau à la bouche.
    Bisous
    Douce soirée
    Nat à Chat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Madeleines, religieuses, que des pâtisseries que j'aime ! Surtout les madeleines avec un glaçage chocolat au dos, ma mère faisait cela quand j'étais petite.
      Ah les croissants, il faut les acheter exclusivement au beurre, sinon rien lol Et sur les croissants, je mets du beurre et de la confiture ou du miel, on est gourmande ou pas lol
      Ma Julie (chat) adorait les croissants au beurre et les pains au raisin (surtout la partie où le sucre des raisins avait caramélisé, c'était une épicurienne, comme tous les chats ! lol )
      Gros bisous Nat à Chat

      Supprimer
  11. Faire un article comme ça alors que je suis entrain d'essayer de perdre des kilos ??? Non mais ...

    Super l'art gourmand !

    Merci Nath - Bises
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pardon Chantaloup... moi aussi j'essaie... mais bon, j'ai bien dit "j'essaie" je n'ai pas dit que j'y parvenais lol :-D
      Gros bisous à toi

      Supprimer
  12. Voilà ! enfin je trouve le temps de venir déguster posément ton billet gourmand :-)
    La place de cette grande pâtisserie parisienne, brillamment peinte par Béraud, est bien au musée Carnavalet. C'est un véritable document historique, avec ce bel effet de miroir, on s'y croirait !
    Le "plum pudding" de Charles Robinson semble effectivement aussi léger qu'une plume, tant son pinceau est délicat. Par contre, je crains que le pudding soit un peu lourd sur l'estomac ;-))
    C'est donc la madeleine de Commercy (ville proche du village de mes grands-parents maternels) que de préférence je choisirais.
    Bien que je sois aussi très "patachou" ! surtout si la crème est pralinée, ou au café.
    Quant au croissant et au baba au rhum, je les laisse volontiers à mon époux qui en raffole (surtout le baba au rhum :D)
    Pour ce qui est de l'appellation "baba" je ne suis pas d'accord avec l'auteur de l'article de Wikipédia qui pense qu'il n'y a aucun rapport avec Ali Baba, alors que la forme du baba au rhum ressemble énormément à celle d'un turban :-)

    Bisous, Nathanaëlle, bonne journée et beau temps sur ta jolie contrée (et grand merci pour l'adresse de Popelini ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les gâteaux, je suis bien incapable de choisir parmi tout ceux là, je les aime tous ! J'incorpore un tout petit peu de mascarpone dans la crème du baba, cela donne plus d'onctuosité (Rooo la gourmande ! lol)
      Je suis de ton avis, le baba ressemble furieusement au turban, et puis au 18e, (époque de Stanislas) les "turqueries" étaient à la mode depuis la fin du XVIe siècle... Donc, on suppose que le baba et Ali sont bien liés lol
      Gros bisous Tilia !

      Supprimer
  13. STOP ! Pause gâteaux... !
    Super billet que je lis... religieusement, j'en reste baba et garde un grand sourire en forme de croissant... et pourtant, non, je ne m'appelle pas Madeleineeeeeeeeee !

    Biseeeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravooooo Christine ! ;-)
      Gros bisous à toi et merci pour ta prose gourmande lol

      Supprimer
  14. Quel beau sujet Nathanaëlle, cela me met en forme de découvrir toutes ces douceurs de bon matin, particulièrement celle réalisée par Pascal Cessou, miam miam miam !!! Bises et douce journée à toi. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en mangerait ! lol
      Gros bisous Brigitte !

      Supprimer
  15. Ah un billet gourmand !
    Coup de coeur pour la religieuse ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La religieuse de Marina Dieul est sublime, voici son site, si tu aimes son talent (perso, j'adore ! )
      http://www.marinadieul.com/
      bisous Fifi

      Supprimer

Merci pour votre petite touche de couleur...