lundi 23 juin 2014

MELON

c) Lois Petten Jenkins
"Melon Choly"
Aquarelle

LA DRÔLE DE POMME VENUE D'ITALIE...

Cucurbitacée... Ce nom fait toujours sourire le profane en botanique... Le MELON est une cucurbitacée. Cucumis Melo, ainsi se nomme-t-il dans la langue des botanistes.

Il est difficile de remonter à ses origines, car les mots pour désigner ce singulier légume-fruit dans les anciens écrits qualifient tout autant les concombres que les courges, les gourdes et autres calebasses.
N'oubliez pas de cliquer sur les liens (en violet) et les images.


Giovanna Garzonni
1600 - 1670
Nature Morte aux Melons
Baroque Italien

Le Melon est cependant originaire de l'Afrique de l'Ouest. De là, il gagna l'Asie, puis revint vers l'Asie Mineure avant de s'installer chez nous. Il est sans doute cultivé depuis plus de 4000 ans. Pline l'Ancien, naturaliste et grand collecteur du Savoir antique, parle de la culture du melon dans la région napolitaine. Il le décrit comme un concombre rond, au parfum suave et au gout exquis. Il nomme Melopepo ce nouveau fruit semblable à une grosse pomme (melo en latin).


(c) Jean-Christophe Gondouin
La Tranche de Melon
2013
Huile

Charles Naudin, à qui l'on doit une classification moderne des courges, y mit donc bon ordre en 1860, et nous aide aujourd'hui à retrouver la trace du melon...


Ernst Benary 1877
Planche de Melons
Album Benary


L'origine de nos melons se situe en Italie, où il fut introduit depuis l'Arménie. Les moines des terres papales de Cantalupi améliorèrent son goût en lui ôtant toute amertume. 
Charles VIII ramena des melons lors de son expédition de 1495 lors des Guerres d'Italie, on les connait aujourd'hui sous le nom de Melons Cantaloup

(c) Larissa Peysin
Reflections of Melon
Aquarelle

Dans le même temps, les papes amenèrent le Cantaloup en Avignon et dans le sud de la France, notamment dans l'enclave papale du Comtat Venaissin.


Cristofero Munari
(1667-1720)
Nature Morte au Melon, coupe octogonale et plat en argent
via

Ce gros melon brodé prit également racine en Touraine, en Anjou puis en Charente, et remonta plus tard vers la Bretagne. Pendant cette période de migration, le melon, déjà très changeant par son importante faculté à s'hybrider, se diversifia en variétés comme le Cavaillon, le Charentais, ou le Petit Gris de Rennes à l'épiderme duveteux et bleuté...


Claude Monet
Nature Morte au Melon
1872

Lisbonne, Fundaçao Calouste Gulbenkian
Impressionnisme

Si l'on considère les melons cultivés jadis, on mesure à quel point ils diffèrent de ceux que nous dégustons aujourd'hui. Bosselés, aplatis, verruqueux, à peau vert foncé, ou très claire, tachetée ou argentée... Au sein d'une même variété, les variations peuvent être très grandes selon les conditions de culture. Le Cantaloup, quant à lui, offrit rapidement d'autres variétés comme le Castelnaudari, le "de Perpignan", "de Quercy", "de Pézenas", ou "de Côte Rôtie"...

(c) Robert Papp
Honeydew Melons

Jusqu'aux années 1960, on a cultivé de bien étranges melons que l'on redécouvre aujourd'hui grâce à l'engouement pour les légumes oubliés.


Les Calissons d'Aix-en-Provence
Photo (c) Anne-Laure Jaquart

LE CALISSON D'AIX...

Hormis les belles tranches confites gorgées de sucre, on a bien du mal a situer le melon en confiserie. On ne connait pas de sucettes, de bonbon, de pastille ou de gomme renfermant ce précieux fruit. Il faut avoir les sens en alerte pour le débusquer dans les Calissons d'Aix où l'amande lui vote pas mal la vedette.


Calissons
Image Pinterest


Le Calisson d'Aix apparut en 1454, lors du mariage entre l'amateur d'Art René d'Anjou (plus connu sous le nom de "bon roi René"), veuf d'Isabelle 1ère de Lorraine, et sa seconde épouse Jeanne de Laval. On dit que le confiseur du roi aurait réussi à dérider la très timide, et par de ce fait un peu revêche, Jeanne, en lui présentant cette nouvelle douceur : "Di câlins souns" (en Provençal "Ce sont des câlins") Le nom de la confiserie viendrait de là.

(c) John O'Grady
Ceramic & Melon


Une autre hypothèse nous rassemble à l'église pour trouver l'étymologie du calisson : 

Autrefois, on distribuait des calisson 3 fois par an à l'église Notre-Dame de la Seds à la place des hosties. Le prêtre prononçait la phrase "Venite al cadicem" à l'adresse des fidèles, mais en provençal cela donnait : "Venès touti al cadisoun". 
Cette tradition était peut-être une réminiscence de l'an 1630, moment de la grande peste (à Venise, à Milan, et même en Lorraine), où les calissons furent distribués à la place des hosties pour prévenir de la maladie...


(c) Richard Williams
"Cantaloupe and Grapes"


Selon le cahier des charges de l'Union des Fabriquants de Calissons d'Aix-en-Provence, le calisson se compose d'amandes douces (les amères sont facultatives) récoltées dans le Bassin Méditerranéen (32%) d'un mélange de fruits confits (30%) dont le melon exclusivement de Provence représente à lui seul 80% minimun) le reste se répartit entre l'orange, le citron, la mandarine, la pêche et l'abricot. 


Calissons
Image Pinterest

Le glaçage se compose de sucre et de blanc d'oeuf de poule. Les arômes de vanille, fleur d'oranger et jus de citron restent facultatifs. La préparation repose sur une feuille de pain azyme, la forme losangée aux angles arrondis et les dimensions du calisson sont également codifiés.


 © Karla Uphoff

"Melon Slice Cropped"

Huile

Même le Calisson a son Santon...

A gauche, la Vendeuse de Calissons (Santon Richard d'Aix) 

offre des calissons  à ce couple (Santons Marguerat).

Au centre, la femme au panier est un santon Marinacci, 

à droite, le valet de ferme est un santon Truffier.

Image Pinterest

Et maintenant, bon appétit ! 

Julian Merrow-Smith
Melon Slice and Sabatier
via



40 commentaires:

  1. Splendide sélection juteuse à point !
    Je t'ai laissé un com sur le billet précédent !! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, le réalisme des oeuvres est parfait, les coups de pinceaux sont bien placés, on en mangerait de ces melons ! lol
      J'ai vu ton comm la Fée, (j'ai répondu ! lol) merci pour tes souhaits,
      Gros bisous

      Supprimer
  2. Les arméniens disent qu'ils sont à l'origine du monde (arche de Noé) ; qu'on trouve en Arménie l'origine de bien des fruits (abricot, cerise ... melon), de fleurs (seringat), artisanat (tapis) architecture, ...Cela fait sourire, et pourtant : nous avons bien fait d'exister et d'exister encore !
    Ah les calissons ! (mais là, les arméniens n'y sonr pour rien ! LOL !) quel délice !
    Très belles toutes ces peintures glorifiant le melon !
    Une lecture instructive ... qui met l'eau à la bouche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la cuisine Arménienne alors ? lol Délicieuse ! Les aubergines farcies oh lala ! lol
      Le seringat est d'origine arménienne ? Je l'ignorais, j'aime ce parfum ! Près de chez moi, des voisins en ont un dans leur haie, c'est un bonheur de passer près de chez eux et de respirer ce parfum (je ne sent pas le seringat, je le respire tant c'est un bonheur).
      Les Arméniens ne sont pour rien dans le calisson, lol mais j'imagine que bien des desserts et des friandises d'Arménie raviraient mes papilles, gourmande comme je suis ! lol
      Bises et belle semaine Dzovinar !

      Supprimer
  3. une belle peinture! mais je préfère la pastèque! :))) biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la pastèque est elle aussi, une cucurbitacée ! Pis c'est bon ! lol
      Gros bisous Elfi !

      Supprimer
  4. Nathanaëlle la gourmande de melon se régale ce matin pour toute cette documentation sur son fruit préféré !
    que du plaisir avec les melons et calissons
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yuum un melon bien sucré, à la chair bien foncée et bien mûre, oh lalalalala... Que du plaisir !
      Gros bisous Josette !

      Supprimer
  5. merci Nathanaëlle, c'est super, et ça fait découvrir des oeuvres qui m'étaient inconnues, je ne connaissais pas cette nature morte de Monet, inspiré par un melon.
    Le calisson est une belle invention!
    Bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette toile date de bien avant les Nymphéas, mais l'oeil de Monet était déjà bien exercé et en alerte ! La lumière est le grand sujet de toute son oeuvre.
      Gros bisous Laurence et les 2 chéries !

      Supprimer
    2. Un superbe article bien documenté et merveilleusement illustré
      merci

      Supprimer
  6. C'est mon fruit préféré ! Pas un jour d'été sans que j'en mange.
    Du Charentais, du jaune, du "verdâou" (mot local) le côtelé, le bodé, etc etc.
    Tous y passent et ton billet encore une fois si joliment illustré et très bien documenté me fait saliver.
    Sans vouloir "attraper le melon" (expression locale), je me trompe très rarement quand je les sélectionne.
    L'année dernière a été exceptionnelle.
    Les calissons par contre ce n'est pas trop mon truc, mais le melon confit d'Apt, oui.
    J'aime cette petite recette qui peut sauver un melon un peut fade.
    Faire des billes de melon ou des cubes, faire bouillir pendant 10 mn : 6 cl de pastis (l'alcool s'évapore) les graines du melon, et les chutes (pas la peau), un peu de sucre.
    Mixer le tout, et couvrir les billes de melon en passant la préparation au chinois. Mettre au frais avec de la menthe ciselée.
    Bon, j'ai été un peu longue, je cesse !-o)))))))
    Encore bravo pour ce joli billet.
    Gros bisous Nath.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avoir le melon se dit aussi ici ! lol Alors, j'essaie de bien les sélectionner, il faut que la queue se craquelle, ou se détache, il faut qu'il soit lourd, et qu'il sente bon au niveau de son popotin, ce sont les critères auxquels je me fie.
      Et en plus, un primeur m'avait dit que les "femelles" étaient plus juteuses et sucrées que les "mâles", je m'explique : le melon femelle a un gros "petit derrière" lol tandis que le mâle a un tout petit point et sent moins bon.
      Les melons, je sais qu'il faut leur sentir le popotin, dis moi si j'ai bon dans tout cela ? (je dois dire que je ne me trompe pas trop... mais je ne suis pas dedans ! lol)

      Nan tu n'est pas longue du tout, au contraire, merci pour ta recette ! Je vais l'essayer !
      Gros bisous Mireille !

      Supprimer
    2. Mon vrai seul vrai critère c'est le poids, je soupèse en le faisant sauter dans ma main et je prends le plus lourd.
      Après si il y en a plusieurs évidement mon deuxième critère c'est d'essayer de sentir le sucre mais à la queue ! Pas au popotin!-o)))
      Ca devient hot la conversation là non ?-o))))
      Gros bisous Nath belle journée

      Supprimer
    3. La nana hyper-douée qui renifle les melon où il ne faut pas ! lol La queue dis-tu, OK, j'arrêterai de les sentir au popotin. Merci Mireille pour le tuyau. Tu as raison, au 2e degré notre conversation est scabreuse :-)))))) mdr !
      Gros bisous Mireille !

      Supprimer
  7. Miammmm! Un joli billet gourmand. J'adore les melons, qu'ils soient à chair verte, jaune ou orangée.
    Je n'aime pas acheter des fruits hors saison, des fruits qui viennent d'un autre continent. J'aime tellement le melon que pour lui je fais exception. En hiver j'achète des jaunes ou des verts.
    Et en été je me gave de ceux français.
    Hisia, comme beaucoup de chats, est comme moi, totalement folle de melon. Elle va mène chiper la partie centrale que l'on met au fond du jardin dans l'assiette spéciale chevreuils !
    Les variétés de maintenant font qu'ils sont presque tous bons. J'essaye juste de les choisir lourds, plus de sucre.
    Par contre les calissons ... non.

    Bisous et douce soirée
    Nat à Chat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A chair verte, je n'ai jamais gouté, il faut que j'en cherche cet été... Mon primeur n'en vend pas, mais au marché, je peux peut-être en trouver.
      tu m'avais dit que la jolie Hisia aimait le thé et le melon, elle est fantastique cette adorable minette ! Quel bonheur ce doit être de vivre en sa compagnie !
      Pas de calissons ? Tu n'es pas "bec sucré" lol ah c'est super boooon ! lol
      Bisous Nat à Chat, calinous à tes deux chéries !

      Supprimer
  8. On en mangerait ! Je connais un chat qui adore le melon, mais aucun à la maison. En revanche Hector aime lécher la pastèque. Graous graous, bisous Nathanaëlle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pastèque, avec sa fraicheur attire pas mal de minous. C'est super mignon de les regarder se régaler.
      Gros bisous aux petits kikinous et à toi, Phil !

      Supprimer
  9. J'aime bien le melon avec de temps en temps une tranche très fine de San Daniel mais nature, il me convient très bien comme tu le décris ci-dessus !!!
    Des tableaux qui donne envie d'en croquer un directement !
    Les calissons sont pour moi de vrais péchés mignons !!!
    Belle soirée !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, le melon se marie bien avec le San Daniele et même nos jambons d'Auvergne, perso, je le préfère avec des crevettes.Je ne consomme pas de jambon cru.
      Je ne sais pas qui a eu l'idée d'inventer la recette des calissons, mais que ce confiseur soit béni ! lol
      Gros bisous Martine !

      Supprimer
  10. Un billet qui me met l'eau à la bouche !
    Les melons, autant que les calissons, sont beaux à croquer et bons à déguster. La composition de Monet est magnifique et j'aime beaucoup les couleurs de Richard Williams (un nom à peindre des poires plutôt que des melons :-))
    En recherchant l'origine de la dernière peinture, je suis tombée sur ce curieux couteau à melon.

    Quant à l'exposition du sujet, comme à ton habitude Nathanaëlle, elle est aussi limpide que les eaux de la Fontaine de Vaucluse, au bord de laquelle en mon jeune temps je me suis délectée d'un Cantaloup frais et savoureux à souhait.

    Sur les calissons, je ne dirai rien (le mot seul suffisant à faire bondir l'aiguille de ma balance !), même si j'ignorais que le melon entre dans leur composition.

    Bisous et merci, Nathanaëlle, pour ce billet des plus enrichissants... et appétissants ;-)
    Les santons font partie de ta collection, je suppose ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tilia ! Quelles recherches as-tu fait pour trouver l'artiste ? J'ai fait une recherche avec google image, et cela m'a donné le seul endroit où je l'avais chipée, c'est à dire Pinterest. Un seule image, un seul lien. du coup, je ne suis pas allée plus loin.
      Rigolo ce couteau à melon ! son manche peut passer aussi pour une papaye...
      Ah les calissons, je leur pardonne les petits écarts de balance lol (oh c'est trop bon lol) mais tu n'es pas obligée de manger la boite entière d'un coup ! lol Dégustés petit à petit, ils sont moins dangereux lol
      Une de mes amies vend des bonbons, et ses calissons à la myrtille sont...Yuuumm oh mama mia ! lol
      Et naaan ! lol ce ne sont hélas pas mes santons, j'ai trouvé l'image sur Pinterest, (merci car je ne l'avais pas précisé..oops...lol la chose est désormais réparée)
      Gros bisous gourmands Tilia !

      Supprimer
  11. Bravo et merci pour cette somme autour du melon. J'ignorais que les calissons en contenaient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut passer à coté du melon en cette saison, c'est tellement bon ! Il existe des berlingots au melon, mais je l'aime aussi en sorbet.
      Bon mercredi François !

      Supprimer
  12. J'aime bien , comme Martine, du melon avec du bon jambon et celui qu'elle cite à tous mes suffrages.D'ailleurs, là où tu devines , c'est un plat que je commande souvent le midi.Tous ces tableaux sont" vivants" . Mise à part la Garzoni,je ne sais quel peintre je préfère, ils sont tous talentueux.Je suis allée plusieurs fois en Provence mais je n'ai jamais goûté aux calissons! J'ai acheté souvent du melon confit mais la docteur tranché, plus de sucre, tu imagines, ma douleur! Bises, Nath! Et merci..pour ce beau billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a peu de temps, j'ai gouté melon/magret fumé./pannacotta...Heu...oui...bon, sans plus lol Je le préfère nature. Avec du Porto, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé non plus lol Le melon est un bonbon à lui tout seul !
      Si un jour tu as envie de gouter quand même les calissons, dis le moi ! lol
      Gros bisous Danielle

      Supprimer
  13. Personnellement, je pense que j'aurais dévoré le "sujet" avant d'avoir terminé la toile... Voilà pourquoi je n'ai jamais pu envisager de faire carrière dans la peinture !
    Ronrons des Chats-Pitres.
    Bisous, Nath. Belle soirée.
    Miss Tigri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les amours ! Merci Miss Tigri !
      Il est vrai que lorsque l'on réalise une étude documentaire (nature morte) d'après nature, on a bien envie de croquer certains sujets ! lol Je me souviens (dans mes années estudiantines lol) d'une étude doc de fruits de mer ! On avait 40 heures pour réaliser les études doc, certains modèles résistaient très bien (fruits, légumes, tissus, ou objets...) mais les fruits de mer ! lol Heureusement que cela s'est passé en janvier. il a fallu la réaliser sur 2 jours seulement, mais imagine l'odeur de la salle de classe le matin lorsque l'on est rentrés en cours... (malgré les papiers alu..Yuuuu ! lol Ce sont les joies des apprentis-dessinateurs ! lol
      Ceci dit, une étude doc de fruits de mer, ce n'est pas tous les jours non plus ! lol

      Gros bisous mes chéris, gros bisous Miss Tigri
      Bon jeudi !

      Supprimer
    2. Je voulais dire : le lendemain du 1er jour d'exécution de l'étude doc, lorsque l'on est rentrés dans la classe, c'est à ce moment là que l'on a eu besoin de "pinces à linge" sur le nez ! lol

      Supprimer
  14. Coucou, Nath, enfin je peux passer à nouveau "par chez toi" !
    C'est la première aquarelle que j'adore, pour sa simplicité, ses lignes, ses teintes, et une forme de joie qui en émane...
    Quanta aux calissons, un délice, et c'est vrai que le goût du melon y est un peu "tué" par la pâte d'amandes...
    Je t'embrasse bien fort, Nath, merci pour ce billet estival et coloré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que cela remarche chez toi, perso, je n'ai toujours pas ma newsletter...Grrrr lol
      Oui, c'est ma préférée aussi, avec la superbe "tranche" de Karla Uphoff.
      On retrouve le melon dans le calisson, il faut bien chercher sur les papilles, et on le sent lol Foi de gourmande ! lol
      Gros bisous Norma, à lundi ! Doux week-end !

      Supprimer
  15. Et voila j'ai pris un kilo tellement je me suis gavée de tes superbes melons et ô combien delicieux calissons
    je ne savais pas que ce fruit avait inspiré autant de peintres
    Je te souhaite une belle journée
    Bises

    "...Dans ce panier rempli de vert :
    C'est un MELON, où la nature,
    Par une admirable structure,
    A voulu graver à l'entour
    Mille plaisants chiffres d'amour,
    Pour claire marque à tout le monde
    Que, d'une amitié sans seconde,
    Elle chérit ce doux manger ..."
    Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise pour ce poème gourmand. Tu peux manger du melon sans retenue, il est peu calorique, 34 kcal pour 100g, C'est le calisson le coupable ! lol
      Bisous et doux week-end Françoise !

      Supprimer
  16. Nice and juicy, beautiful in many ways.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juicy, oh yes ! Yuuummmm !
      Nice week-end Bob !

      Supprimer
  17. Beau billet gourmand et joliment illustré !
    je fais de la confiture avec des melons d'Espagne( à chair blancheà)et des oranges, c'est délicieux. Si tu veux la recette ...
    Me suis réinscrite à ta newsletter car je ne la reçois pas .
    bises .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne trouve pas de melon à chair blanche, ici, hélas...
      Je ne reçois plus ma newsletter depuis 2 semaines, je ne sais pas ce qu'il se passe. Je vais me renseigner auprès de Blogger.
      Gros bisous Zoé !

      Supprimer
  18. Mummm j'en ai les joues qui piques LOL ; nous faisons une cure de melons en ce moment, c'est mon péché mignon
    Quelles peintures extraordinaires, il en faut du talent pour peindre des fruits et légumes
    Bien affectueusement
    Rose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces oeuvres sont particulièrement bien exécutées, c'est déjà un régal à regarder lol, elles mettent l'eau à la bouche lol
      Et les calissons ? Tu n'es pas gourmande Rose ? :-)
      Gros bisous

      Supprimer

Merci pour votre petite touche de couleur...