dimanche 31 mars 2013

OEUFS DE PÂQUES


Salvador Dali "Jaune d'Oeuf Soleil" 1955
Surréalisme
l'Oeuf...Symbole de l'origine du monde, image de la parfaite sérénité hermétiquement close sur le mystère de la Création, symbole pré-chrétien de fertilité, de chance, de naissance, de renaissance, (le jaune d’œuf représentait le dieu soleil, le blanc, la déesse-mère), de force de vie et enfin de Résurrection.
L'oeuf est également une représentation de la Lumière divine et apparaît ainsi comme l'un des symboles du renouveau périodique de la nature. Ce qui en fait le puissant symbole du Printemps et de la fête de Pâques.
 
Floris Hendrik Verster "Nature Morte aux Oeufs"
Doc : Drouot.com
Depuis des millénaires, l'oeuf est lié au Printemps. la coutume de l'Oeuf décoré remonte à d'antédiluviens cultes et célébrations de fertilité païens pour célébrer la renaissance de la Terre Mère. Le début de l'année coincidait avec l'arrivée de la saison.
Les œufs vidés et décorés, étaient accrochés à une branche placée au centre de l'espace sacré. La branche devait avoir été cassée naturellement, soit par l'hiver ou par une tempête, mais jamais coupée sur un arbre vivant. Au cours des rites, l'oeuf était imprégné de souhaits à réaliser  au courant de l'été à venir.

Floris Hendrik Verster "Bol aux Oeufs" 1915
Wikimedia
Symbole parfait de la puissance créatrice de la vie et du renouveau périodique, l'oeuf détient en lui la Genèse du monde : il contient en germe la différenciation des êtres.
On retrouve ce symbole de l’origine mythique  du monde dans plusieurs religions, et également dans les cultures des Phéniciens, des Cananéens, des Egyptiens, des Incas, des Celtes, des Grecs, des Tibétains, des Hindous, des Vietnamiens, des Chinois, des Japonais, des Sibériens, des Indonésiens, et de nos anciens Européens. Partout, de l’œuf, naît l’œuvre.



Henri Horace Roland Delaporte
"Nature Morte aux Oeufs"
Dans le Kalevala, livre sacré de la mythologie scandinave, le monde naquit de l'oeuf :
"Au fond de l'océan sans rivage, la Grande Mère Iltamara dormait. Dans son sommeil elle remua et son genou sortit de l'eau tel une île. Alors le maître de l'air tomba des cieux vides et déposa un œuf d'or sur ce genou divin. Mais à peine effleurée, comme une ensommeillée qu'un insecte agace, la déesse frémit et brisa la coquille parfaite. Alors tous les morceaux se transforment en choses bonnes et utiles : le bas de la coque de l'oeuf forma le firmament sublime, le dessus de la partie jaune devint le soleil rayonnant, le dessus de la partie blanche fut au ciel, la lune brillante. Tout débris tâché de la coque fut une étoile au firmament, tout morceau ombré de la coque devint un nuage de l'air et désormais le temps avança."
 
Henri Horace Roland Delaporte "Le Panier d'Oeufs" 1788
Realisme - Rococo
Musée du Louvre
Parmi les trésors enfouis du tombeau de la Reine Sub Ad, morte il y a 6000 ans, figurait un œuf d’autruche somptueusement décoré. Dans de vieilles sépultures de Grèce, de Rome, de Russie et de Suède, on découvrit de nombreux oeufs de marbre ou d’argile. Partout ces oeufs signifiaient l’éternel retour de la vie, par delà la mort. Pour les Indiens Sioux, les orages sont enfermés dans les oeufs invisibles d’un petit oiseau divin appelé "Esprit du Tonnerre". Où il pond, la terre est fécondée, l’herbe pousse et les hommes sont heureux.
 

Paul Cezanne "Nature Morte aves Pain et Oeufs" 1865
Impressionnisme
 Les Egyptiens et les Perses teignaient les oeufs aux couleurs du printemps. La tradition voulait que l'on s’offre entre parents, amis et voisins, des oeufs teints en rouge ou en bleu, bariolés de diverses couleurs. Enfants et esclaves recevaient également des présents.


Winslow Homer "Oeufs Frais"

Chez les Gaulois, les druides attribuaient des qualités merveilleuses à  une pierre de forme ovalaire nommé "oeuf de serpent". Ils la croyaient formée de bave jetée par les serpents lorsqu’ils s’entrelaçaient. En fait, ces"oeufs de serpent" auraient étés des oursins fossiles qui abondaient dans certaines régions de la Gaule. Dans la religion celtique, on offrait des œufs peints à la déesse Éostre, (de son nom a découlé "Easter" (Pâques) dans les pays anglo-saxons.
.
Thomas Waterman Wood "Pas un Oeuf ! "
Réalisme
Les œufs décorés furent longtemps rouges chez les Romains : Septime-Sévère, empereur romain du IIème siècle, découvrit un œuf rouge dans sa basse-cour impériale le jour de la naissance de son fils. Cet évènement serait à l'origine de la tradition d'offrir des œufs décorés le matin de Pâques.


Mary Russel Smith "Poule et ses Poussins"
Réalisme
On retrouve des traces de la tradition de l'Oeuf de Pâques en Europe vers le IVème siècle. En Ukraine, et ceci dès la Préhistoire, la teinture des œufs était rituellement associée au retour du printemps. Plus tard, alors que l'année débutait encore en mars, les oeufs teints devinrent vecteurs de voeux, on rejoint là la tradition des voeux du Nouvel An.
 

Joseph Alphonse Planson
"Oeufs à la Coque, Chocolatière, Moulin à Café, Pipe et Blague à Tabac"
Doc :Wikigallery.org

Au XIIIème siècle, le Jour de Pâques, les clercs des églises de Paris, les étudiants de l’Université, ainsi que les jeunes gens des différents quartiers, s’assemblaient sur les places publiques et formaient un long cortège avec bannières, tambours et trompettes. Ils se rendaient en choeur sur le parvis de Notre-Dame, puis s'éparpillaient dans les rues où ils faisaient la quête des oeufs de Pâques.

Claude Monet "Nature Morte aux Oeufs" 1907
Impressionnisme

 Peindre un soleil sur un oeuf représentait les épis de blé d'une fructueuse récolte. Ces oeufs nommés "Pysanky" – (de "pysanka", signifiant "écrire" en ancien ukrainien) étaient et sont toujours, de véritables œuvres d'Art. Leurs motifs et couleurs restent symboliques et géométriques : croix, triangle, étoile à huit branches, poisson... Au cours des siècles, les représentations devinrent réalistes (fleurs, plantes, animaux, paysages...). Motifs et techniques artistiques (peinture, teinture naturelle comme le jus de bettrave, cire d'abeille...) varient selon les pays, les régions et les époques.
 

Diego Vélasquez
"Vieille Dame faisant Cuire des Oeufs"
Baroque

Jusqu'au XIXe siècle, les oeufs de poule etaient décorés et teints en rouge avec des rouelles d’oignon cuites, en rose pâle avec des épluchures de radis ou en vert avec des feuilles d’ortie ou de lierre
En 1847, le chocolatier anglais Joseph Fry inventa un mélange de sucre, beurre de cacao et chocolat en poudre, qui permit d'obtenir une pâte molle à verser dans des moules. Le chocolat qui n'était jusque là consommé que comme boisson put désormais être croqué, et faconné sous de multiples formes par les confiseurs. En France, la démocratisation du chocolat date de la fin du Second Empire.
 

Claude Monet "Les Oeufs à la Coque"
Impressionnisme

En Chine, les parents offrent des oeufs teints en rouge (jus de betterave) lors de la naissance d'un enfant. Naissance, renaissance, tout le symbole de l'Oeuf prend partout la même signification sur cette Terre...
HEUREUSES PÂQUES ! 
Armand Désiré Gautier "Oeufs au Plat"
Doc Base Joconde
Charles Emile Jacque
"Nature Morte aux Oeufs et Artichaud"
Musée des Beaux-Arts de Rouen
Doc Base Joconde
Anonyme - D'après Jérôme Bosch (Hieronymus Van Aken)
Copie de l'original perdu
"Le Concert dans l'Oeuf"  Vers 1561
Notice
 

 

36 commentaires:

  1. Un post remarquable par la richesse de ses informations. La Russie est un pays ou les œufs sont très présent dans la vie du peuple. Ils sont offerts échangés, décorés et accommodés à toute les sauces.L église surtout orthodoxe encourage cette coutume.
    Aux siècles de la renaissance, certains horlogers particulièrement habiles ont crée des montres en forme d œufs appelés oignons certes qui avaient des décorations extraordinaires comme sur certains œufs.Dans la salle à manger, Delfy décoré des branches avec des œufs peints parfois par ses soins.
    Bonne soirée Latil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tous ces compléments d'info ! Cette coutume est bien jolie. Je ne me suis pas étendue sur la Russie cette année car l'an passé j'avais publié un article sur les oeufs de Fabergé offerts par le Tsar Nicolas II à sa famille.
      Qui était Delfy ?
      Puis-je vous demander pourquoi vous inscrivez toujours le mot "latil" ?
      Bon mercredi Jean-Marc.

      Supprimer
  2. On saura tout, tout sur l'oeuf de Pâques ! Merci Nathanaëlle !
    J'aime beaucoup "Oeuf frais" et "Les oeufs à la coque" !!!
    Bonne soirée ! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller fouiller du coté de chez Joseph Fry... On en saura un peu plus sur les tablettes de chocolat ! (oh que je suis curieuse lol)
      Bises Martine

      Supprimer
  3. Quelle belle chronique pascale !
    Ma préférence va aux deux Monet et au Dali !
    Très bonne fin de journée, Nathanaëlle, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Dali était très significatif pour ce billet, et les Monet, de réels chefs-d'oeuvres de lumières.
      Belle journée de mercredi Norma !
      Bises

      Supprimer
  4. Merci pour ce partage ; j'aime particulièrement les natures mortes aux oeufs ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces natures mortes sont magnifiques, notamment celles de Delaporte.
      Belle journée !

      Supprimer
  5. Tu nous avais proposé un beau billet sur les crêpes, et maintenant, voici les oeufs... sans qui il n'y aurait jamais eu de crêpes !
    La boucle est bouclée !

    Au fait, les oeufs... tu les aimes comment ?

    biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si on parlait bientôt de patisserie ? Là aussi il faut des oeufs lol (oh les gourmandes ! lol)
      J'aime les oeufs de toutes les manières possible. Je suis allée répondre à ton questionnaire (en retard, pardon...oops en ce moment je speede pour mon travail et je constate en effet un certain retard sur la bloggosphère, toutes mes excuses)
      Biseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeessss ! :D

      Supprimer
  6. L’œuf carré comme une construction humaine reste à inventer mais... pauvres poules de basse-cour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai reconnu Nicolas ! lol :D
      a bientôt !
      Bises

      Supprimer
  7. Merci Nathanaëlle, pour cette remarquable évocation de la symbolique de l'œuf et de ses célébrations printanières à travers les âges. J'ai appris pas mal de choses en te lisant, c'est vraiment passionnant.
    L'œuf de Dali est génial, celui de Bosch aussi ! Entre les deux, j'aime bien les natures mortes de Delaporte et de Planson, deux jolies découvertes. De même pour la récolte (plus ou moins fructueuse !) de Winslow Homer et de Thomas Waterman Wood.
    Merci pour tes souhaits, bisous et joyeux lundi de Pâques :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Natures mortes de Delaporte sont fantastiques ! Et Dali s'imposait... Bosh, c'est pour le fun lol
      Bises Tilia, (je suis en retaaaaard sur mes publications ! oops désolée... et sur mes réponses à tous les comms aussi ! )

      Supprimer
  8. Joyeuses Pâques à vous, Nathanaëlle! Et merci pour cette publication instructive et très intéressante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre visite et pour votre commentaire Anne, bon mercredi !

      Supprimer
  9. merci de ce billet qui nous remet en tête certaines traditions dans cette civilisation qui a un peu tendance à partir à vau-l'eau .
    Je me suis amusée à chercher un peu ,il est une tradition que je laisse aux Bulgares la bataille d'oeufs!
    Je suis admirative de tout ce que tu nous apprends même en cherchant je suis loin d'avoir trouvé tant de choses
    Bonnes fêtes de Pâques
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de choses vont à hélas vau-l'eau ou se banalisent, leur signification historique ou religieuse s'oublie, (volontairement ?) heureusement d'autres pays n'oublient pas...
      Je n'ai pas parlé de toutes les traditions orthodoxes, peut-être dans le sujet de l'an prochain. Cette bataille d'oeufs consiste à tapoter l'oeuf des autres convives. Ceux dont l'oeuf a résisté auront de la chance pendant le reste de l'année.
      Sais-tu qu'en Bulgarie il existe, à l'instar de ton gateau lotois, le Kozounak, qui est aussi une brioche pascale. Miam... lol
      Bises Françoise et bon mercredi (pardon pour le retard à repondre aux comms)

      Supprimer
  10. Toujours aussi passionnant
    Belles fêtes
    m de Sclos

    RépondreSupprimer
  11. Je viens de lire ce billet passionnant et merveilleusement illustré, en venant de chez Christine!
    Merci beaucoup pour ce beau moment de voyage dans le temps et dans les coutumes printanières et pascales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Lucie, merci d'avoir cliqué, à bientôt j'espère et belle semaine !
      Nath.

      Supprimer
  12. Your photo's are full of inspiration Nathanaelle. I especially like the still life's. Hope you had a lovely Easter.

    Madelief x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Madelief !
      Yes I like Delaporte's Still Lifes. Wonderful.
      Nice week Madelief (sorry for my late to reply)
      Nath xxx

      Supprimer
  13. La mythologie scandinave est très poétique !
    Merci encore pour toutes ces informations et ces beaux tableaux !
    Quoi de n'oeuf sinon ?
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les oeufs vont se nicher dans toutes les civilisations, quelles jolies symboliques.
      rien de n'oeuf lol sinon quelques merveilleux bouquins à lire !
      Bises

      Supprimer
  14. Dans le petit village de Castelnou, perché dans nos montagnes, se trouve l'atelier de "l'oeuf surprise", où deux passionnés perpétuent la tradition du pissenkyi russe (ou oeuf décoré). Une merveille à visiter.
    Belle soirée, bon week-end. Ronrons des Chats-Pitres. Bises.
    Miss Tigri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miss Tigri ! Je viens d'aller voir le site de Castelnou, on peint, grave, ajoure ces oeufs et on les inscruste de pierres précieuses, un très joli travail d'orfèvre ! Une belle adresse à communiquer !
      Bises à toi et grooos calinous d'amour à tes petits choupinets

      Supprimer
  15. Un doigt trop gros et malhabile sur le clavier, et je me suis retrouvée ici (j'étais sur le blog des chats du maquis)...
    Cet article est passionnant et magnifiquement illustré. Merci, j'y ai pris un grand plaisir.
    Je reviendrai plus longuement bientôt, je mets l'adresse de côté.
    Amicalement, Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Annie !
      Un doigt pas malhabile du tout puisque j'ai la joie de vous lire ici.
      Merci pour votre visite et à bientot donc,
      amicalement,
      Nath.

      Supprimer
  16. Je ne connaissais pas ce tableau de Dali, il est vraiment incroyable ; le talent de cet artiste m'a toujours séduite même si l'esthétique est parfois déroutant...
    Chaleureusement chère Nath et merci pour ton passage chez leschatsdumaquis en ces moments douloureux
    Rose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, il est génial ! C'est à la fois Résurrection et l'aube d'un nouveau jour.

      Bisous Rose,

      Supprimer
  17. coucou ma chère Nathanaëlle, j'avais raté ce billet sur les œufs et je me suis régalée ! Tu réussis toujours à me faire découvrir des œuvres que je ne connais pas !
    belle journée de printemps à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup, tu as découvert une bonne omelette ! lol :D Je plaisante, ces oeuvres sont de toute beauté.
      Bisous jolie Fée !

      Supprimer
  18. Quel beau billet et très instructif par toutes ces lignes et au fil de belles toiles comme d'habitude.
    J'avais une amie, une dame âgée qui m'offrait toujours des oeufs décorés pour Pâques.
    J'en ai un que j'ai gardé (il est dur comme la pierre)justement décoré avec des feuilles.
    J'en ai quelques uns en métal avec lapin et coq et un en bois peint avec un coeur et un petit ange.
    J'ai beaucoup aimé lire toutes ces traditions si bien contés par tes soins.
    Merci et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bien jolie et émouvante collection d'oeufs.
      Bisous ma Danielle ! (je réponds en retard pardon ! )

      Supprimer

Merci pour votre petite touche de couleur...