lundi 1 juin 2015

FRITS THAULOW


Frits Thaulow
"Sur le Grand Canal, Venise"
1885
Collection Privée

Les oeuvres de Frits Thaulow sont à la fois impressionnistes et d'un puissant réalisme. Regardez l'eau sur ses tableaux, on la voit frisotter, clapoter, frémir, courir... Effet d'optique, certes, mais elle bouge ! Une splendeur ! 
La première fois que j'ai vu une oeuvre de Thaulow, elle m'a paru si fraîche, si moderne, si vivante, si pleine de poésie et si délicate que je n'ai pu détacher mes yeux du tableau pendant un bon moment. Thaulow, c'est comme avec Larsson, la vue d'une de leurs oeuvres vous booste le moral et vous émerveille à la fois ! lol

Frits Thaulow
"Moulin à Eau"
1892
Philadelphia Museum of Art - USA


A mes yeux, Frits Thaulow demeure le peintre qui a eu la meilleure compréhension du mouvement de l'eau, des reflets et transparences de la glace et de la lumière (sur ce dernier point, à égalité avec Claude Monet). 
Serez vous étonnés si je vous confie qu'il est mon peintre préféré ? lol

Frits Thaulow
"Moulin à Eau" (Détail)
1892
Philadelphia Museum of Art - USA

Frits Thaulow
"Elve Land I Frankrig"
Bord de Rivière en France
1886
Johan Fréderik Thaulow dit "Frits" naquit le 20 octobre 1847 à Christiania, (actuelle Oslo) fils d'un riche pharmacien, Harald Thaulow (1815-1881) et de Nicoline (dite Nina) Louise Munch (1821-1894). 
Frits était le petit fils du peintre Jacob Munch (pas Edvard, l’auteur du "Cri" mais Jacob, élève du peintre français néoclassique Jacques-Louis David, en 1808). L'artiste reste célèbre aujourd'hui pour ses féeriques scènes d'Hiver et ses fluides rivières, norvégiennes et françaises, au puissant et stupéfiant réalisme.  

Frits Thaulow
"Route après la Pluie"
Vers 1885-90

Jeune artiste, Thaulow, souhaitait devenir un peintre de marines, pour cela, il avait intégré l'Académie des Beaux-Arts de Copenhague de 1870 à 1872,  puis prit des cours avec un artiste spécialiste de marines :  le peintre danois Carl Frederick Sorensen (1818-79). 

Frits Thaulow
"Alkejegeren"
1892
Collection Privée
Frits Thaulow
"Sur les Rvies de la Canche, à Montreuil sur Mer"
1896

De mars 1873 à mai 1874, Thaulow vécut à Karlsruhe, en Allemagne, où il fut élève du célèbre Hans Gude. Ensuite, Paris l'accueillit de 1875 à 1879 où il suivit l’influence des Réalistes, dont Jules Bastien Lepage qu'il admirait ainsi que  son contemporain Suédois Carl Skanberg, et des Impressionnistes dont il partagea les mêmes préoccupations pour la lumière et la couleur, références qui restèrent son credo pour la suite de sa carrière.

Frits Thaulow
"The Pier"
"Embarcadère à Dordretch"
1905
Frits Thaulow
"Paysage au Moulin"

Frits Thaulow
"Antwerp"

Quelques unes de ses toiles de fusiliers marins et de paysages côtiers furent acceptées au Salon de Paris, mais jugées modérément réussies, Frits Thaulow aquit une bonne connaissance de l'Art Réaliste français contemporain et estima que les artistes Norvégiens devaient en tirer des leçons... 

Frits Thaulow
"Waterfalls in Norway"
1894
Collection Privée

Frits Thaulow
Rivière Gelée
A l'Automne de 1879, l'artiste partit pour Skagen, au Danemark, à l'extrême nord de la Province du Jutland, fief du peintre Peter Severin Kroyer. Là bas, il peignit en compagnie du célèbre Groupe de Skagen, formé par des artistes suédois, norvégiens et danois, à l'initiative de Kroyer. On y retrouvait Eilif Petersen, Marie Kroyer, Anna et Michael Anscher, Christian Krogh et bien d'autres, rejoints par des artistes Anglais, Allemands et Autrichiens. (Clic sur les noms en violet)

Frits Thaulow
"Gammelt herresade på Grunerlokken"
1882
Frits Thaulow
"Le Vieux Pont"
Frits Thaulow
"Le Moulin"

Oslo vit revenir Frits Thaulow vers elle, de 1879 à 1892. Cette période fut très importante non seulement pour l'artiste, mais également pour l'Art norvégien. Le Réalisme basé sur des modèles français fut désormais accepté en Norvège. L'interprétation personnelle du paysage norvégien par Thaulow fut largement ressentie comme une nouvelle ère. Et Thaulow devint figure de proue de l'Art en Norvège.

Frits Thaulow
"Jour de Printemps"
Frits Thaulow
Doktorhesten
1880
Frits Thaulow
"Det gamle Hjem Rentlergården, Kragerø"
1882
Frits Thaulow
Slottet i Varen
ou Slottet Hagen
1882
Frits Thaulow peignit les rues et les jardins publics d'Oslo, telles que "Slottet Hagen" (Jardin du Château) (1882 Oslo, N.G.), les paysages urbains de sa petite ville de Kragero sont particulièrement excellents. L'artiste affectionna les scènes d'hiver (Journée d'Hiver en Norvège 1886 - Paris Musée d'Orsay) et devint expert en paysages de lentes et gracieuses rivières, des complexes reflets de l'eau. En 1883, Son séjour automnal et hivernal près de la Rivière Simoa à Modum produisit de magnifiques peintures et pastels (l'Hiver à Simoa 1883 Oslo, N.G.)


Frits Thaulow
Journée d'Hiver en Norvège
1886
Musée d'Orsay - Paris

Frits Thaulow
"L'Hiver à Simoa"
1883
Frits Thaulow
"Bluriv"
Frits Thaulow
"Gade I Kragero"
1882

Les voyages de Frits Thaulow l'emmenèrent en France de 1882 à 1883, en Belgique, en Espagne, en Ecosse en 1884, puis à Hambourg de 1885 à 1886 et aux Pays-Bas. En 1885, ce fut l'Italie, et l'artiste peignit Venise dont il sut restituer atmosphère, sublime liquidité et splendeur… Des œuvres de toute beauté… 


Frits Thaulow
"Ponte Della Paglia, Venise"
Frits Thaulow
"Rialto, Venise"
1895

Frits Thaulow
"Ponte Pietra, Verone"
Vers 1885


Les tableaux que Thaulow créa lors de ses voyages sont d'une grande délicatesse et d'une incroyable virtuosité, imprégnées par l'influence de l'Impressionnisme, mais ce ne fut jamais pour lui l'élément important de son Art, car le Réalisme prévalait aussi. Scènes fluviales, poétiques paysages nocturnes, scènes portuaires, vieux ponts, toute sa vie, l'artiste évita de se répéter en voyageant constamment.


Frits Thaulow
"La Seine en Décembre"
1890
Frits Thaulow
"La Seine à Paris"
1892

Pendant les années 1880, Thaulow devint un artiste fortement considéré. Membre du jury de l’Exposition Universelle de 1889, ami de Claude Monet, d’Auguste Rodin et de Pierre Puvis de Chavannes, Thaulow fut le co-fondateur du "Salon du Champ de Mars" avec Édouard Cazin, Alfred RollLéon Lhermitte et Carolus-Duran (entre autres) (Source : page Wikipedia que j'avais moi-même alimentée en 2005, que quelqu'un compléta par des photos en 2007)

Frits Thaulow
"Hiver à Paris"
Frits Thaulow
"Jardin du Luxembourg"

Frits Thaulow
Le Pont-Marie, Paris
1893

De 1892 à 1894, Thaulow décida de vivre en France, tout d'abord sous la luminosité des bords de mer du Pas-de-Calais, à Camiers, Etaples-sur-Mer, et Montreuil-sur-Mer. La Normandie, à Dieppe, de 1894 à 1898 dont les merveilles de la campagne environnante lui inspirèrent de fantastiques tableaux. 


Frits Thaulow
"Une Rivière Française"
1886
Kunstmuseum de Bergen - Norvège
Frits Thaulow
"Floden Arques, Frankrig"
"L'Eau  d'Arques, France"
1895
Frits Thaulow
"Rivière à Abbeville"
1894
Collection Privée

Frits Thaulow
"Flodlanskab"
1883
Frits Thalow
"Rivière près de Calais"
Frits Thaulow
"Rivière Normande"

Puis ce furent Quimperlé et la Bretagne vers 1901, ensuite il "descendit" à Beaulieu sur Dordogne dans la Corrèze en 1903, enfin il retrouva Paris jusqu'en 1906. L'artiste créait 50 oeuvres par an, de petit format, pour la plupart. Sa production était prise en charge par la Galerie parisienne Georges Petit et Cie.

Frits Thaulow
"A Quimperlé"
Frits Thaulow
"Dordogne"
Frits Thaulow
"Beaulieu sur Dordogne"
Frits Thaulow
"Le Verger"


En 1898, Fritz Thaulow fut recruté par Andrew Carnegie pour figurer dans le jury d'une des expositions internationales de l'Institut Carnegie à Pittsburgh en Pennsylvanie. Lors de son voyage en Amérique, Thaulow visita New York, Washington et Boston et peignit quelques œuvres du paysage américain.


Frits Thaulow
"Fra Pittsburg"


Jacques Emile Blanche
"Frits Thaulow et ses Enfants"

Frits Thaulow eut trois enfants : Else (1880-1960), née d'un premier mariage en 1874 avec Charlotte Ingeborg Gad (1852-1908), la belle-soeur de Paul Gauguin, puis Harald (1887-1967) et Ingrid ((1891-1983) issus de son second mariage en 1886, avec Alexandra Lasson (1830-1893). L'artiste termina sa vie à Edam-Volendam, au Nord d'Amsterdam, aux Pays-Bas, le 5 novembre 1906.


Frits Thaulow
"Havnen i Dieppe, France"
Port de Dieppe, France

Frits Thaulow
"Ville au Clair de Lune"
Frits Thaulow
"La Nuit"
1880
Musée de l'Ermitage - St Pétersboug
Frits Thaulow
"Place du Marché de Dieppe, Après l'Orage"
1894
Collection Privée

Frits Thaulow reçut la Légion d'Honneur en France, fut commandant du 2e Ordre Royal Norvégien de St. Olav en 1905. L'Ordre des Saints Maurice et Lazare en l'Italie et l'Ordre du Nichan Iftikhar de Tunisie. Le National Museet d'Oslo dispose de 37 de ses œuvres. Ses autres tableaux se partagent entre le Musée de l'Ermitage à Saint-Petersbourg, le Fine Arts Muséum de Boston, et le Musée Buch-Reisinger à Harvard.


Frits Thaulow
"The Old Factory, Akerselva"
1901
 Kunstmuseum de Lillehammer - Norvège
Frits Thaulow
"Toits Couverts de Neige et Cascade"

Frits Thaulow
"A Factory Building near Icy River, in Winter"
1892
Afin d'admirer un peu plus d'oeuvres que sur ce billet, voici une vidéo de quelques magnifiques tableaux de l'artiste, accompagnés par la voix de Philippe Jarrousky (Agnus Dei de Bach)...

34 commentaires:

  1. Une belle et riche découverte pour moi. En effet, son traitement de l'eau est impressionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que cet artiste te plaise. J'insère souvent des oeuvres de Thaulow sur divers billets à thèmes, mais je ne lui avais jamais consacré de billet à part entière, c'est désormais chose faite ! lol
      Belle semaine Amartia

      Supprimer
  2. Quelle découverte!
    Si j'aime moins les sujets choisis, les cadrages et justement le réalisme de l'eau m'impressionnent! C'est beau et vivant, comme tu le dis si bien.
    Je ne connaissais même pas son nom! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant un traité impressionniste, Thaulow en était un, mais son traité de l'eau est remarquable, en effet. On reste pantois, Thaulow avait le pinceau "efficace"
      Bisous Gine

      Supprimer
  3. merci pour cette découverte, ces oeuvres sont absolument magnifiques, des bijoux.
    bisous Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Laurence, des bijoux !
      Gros bisous à toi et aux Poupettes

      Supprimer
  4. ces tableaux sont magnifiques .Merci pour ce billet car c'est aussi une grande découverte pour moi , je ne connaissais pas du tout . Par contre je suis une fan inconditionnelle de Philippe Jarrousky que j'ai entendu plusieurs fois en concert .
    Bonne fin de journée et bises Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De temps en temps, je glisse un Thaulow dans mes billets, pas attentive élève Zoé ! lol Je rigooole ! lol
      Un concert de Philippe Jarrousky, ce doit être totalement magique, je n'y ai pas encore assisté, hélas, il faudra que je me déplace, il ne vient pas vers notre petit département snifff lol
      Gros bisous Zoé et les petites Fées

      Supprimer
  5. Brilliant paintings, the water, the snow, so beautiful.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, water and snow are magic in Thaulow's masterpieces.
      Nice evening Bob !

      Supprimer
  6. C'est vrai que c'est un magicien de l'eau et... de la neige !
    Incroyable de modernisme et de réalisme, et pourtant il est loin d'être aisé d'allier les deux...
    Je comprends qu'il soit ton peintre préféré !
    Merci à toi pour ce billet impressionnant, je t'embrasse, Nath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ajouterai la glace, car ses rivières gelées sont splendides. Quel oeil avait Thaulow !
      Gros bisous Norma

      Supprimer
  7. The paintings Frits Thaulow made look beautiful. I like the way he paints the water. In some of his paintings it looks almost real.

    Wishing you a happy week Nathanaelle and thank you for leaving always such sweet comments on my blog!

    Madelief x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, we see almost water move, it's fantastic...
      Thank you Madelief
      Hugs

      Supprimer
  8. Superbes peintures
    Le traitement de l'eau est admirable on se croirait au bord de l'eau à entendre les sons
    bises et bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne manque que le son, tu as raison, Didi.
      Gros bisous à toi et bon weekend !

      Supprimer
  9. Je reste totalement sidérée par la façon magique dont il arrive à peindre l'eau. On pourrait s'imaginer la toucher, l'entendre.
    Le contraste est d'autant plus saisissant que le reste est pour moi .... flou, ou pas net.
    Sa peinture ne m'emmène pas en voyage, par contre la voix de Philippe Jarrousky oui. Moi qui n'aime pas du tout les voix d'opéra, je fais une exception. Les contre-ténor ou les haute-contre me font voyager, me donnent des frissons.
    Douce soirée Nathanaëlle
    Bisous
    Nat à Chat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On voit quasiment couler l'eau...C'est extraordinaire.
      Comme toi, la voix de Jarrousky m'emmène en voyage...
      Gros bisous Nat à Chat, Hisia et Loulou

      Supprimer
  10. Coucou Nath !
    Parfois, je me dis, en admirant tous ces tableaux : comment fait-il pour qu'on soit à ce point bluffé !
    Je regarde, j'observe... avec quel réalisme il représente l'eau des rivières et tous leurs reflets !
    J'ai trouvé sur FB un peintre qui donne aussi dans le "Super réalisme"... tellement qu'on peut confondre le tableau et le modèle ! C'est Gérard DUBOIS : tu connais ?
    Biseeeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus saisissant est que si l'on fixe l'eau, on finit par la voir bouger, c'est extraordinaire !

      Gérard Dubois, oui, je connaissais plusieurs de ses natures mortes, mais pas ses paysages, je suis tout autant admirative, merci Christine pour le lien !
      Gros bisous à toi

      Supprimer
  11. Coucou Nath !
    C'est superbe, en voilà un que je connais bien, mon grand-tonton était un admirateur, il peignait aussi beaucoup l'eau et trouvait le travail de ce peintre formidable, il connaissait bien ces œuvres et les citait souvent. Du coup je suis aussi moi-même une "fan" comme toi. Peu de peintres égalent sa façon de traiter l'eau.
    Dans un tout autre style, Je viens d'aller voir aussi le lien de Christine : c'est superbe et j'ai craqué entre-autres pour les portraits de Jean Marais. Et comment ne pas penser à l'hyper réalisme d'Ange Mozziconacci
    http://latelierdangelo.blogspot.fr/
    Encore un très beau billet, bravo. Quant à la vidéo, elle vaut vraiment le coup d'être regardée plusieurs fois.
    Gros bisous Nath
    Belle fin de journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaa "un connaisseur" ! lol Merci Mireille !
      En 2005, j'avais fait une rétrospective de ses oeuvres dans le cadre d'une expo, en compagnie des artistes exposants, je voulais faire mieux connaitre Thaulow, (il est un peu oublié de nos jours et c'est tellement dommage), pour l'affiche, j'ai dû batailler ferme avec le National Museet d'Oslo, mais je suis arrivée à avoir "Elve Land I Frankrig" (4e image), cette oeuvre est ma préférée.

      Oh oui, je connais le talent magistral du mari de Danielle, et je suis une grande fan !

      Gros bisous Mireille

      Supprimer
  12. Je comprends ton amour pour ce peintre. Personnellement, je suis en amour avec ses interprétations de Venise, elles sont à mes yeux tout à fait exceptionnelles. Que c''est beau le talent ! Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les toiles sur Venise sont délicates et sensibles, la lumière y est parfaite. Thaulow avait une sensibilité de pinceau extraordinaire.
      Gros bisous Brigitte

      Supprimer
  13. Excellent pantings. The waterways the best, I so love them all.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you Bob for your second visit !
      Nice wekend !

      Supprimer
  14. Waouh ! merci merci car c'est une énorme découverte ce matin. Pourtant je pensais avoir déjà pas mal "creusé" le mouvement impressionniste et ses influences, mais lui inconnu !
    Il est magistral dans sa saisie des variations de l'eau et de la glace, en effet, il me touche comme toi dans son art de rendre si belles les choses avec une "facilité" déconcertante !
    Merci de partager ton peintre préféré, il est entré d'un coup, grâce à ton billet savamment distillé, dans mon coeur.
    Je commence ma journée superbement.
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les artistes du Nord, (Norvège, Suède et Danemark) comptent beaucoup d'impressionnistes qui avaient établi leur fief vers Barbizon, à Grez sur Loing, là où Carl et Karin Larsson ont vécu. L'Ecole de Skagen (dont je parle sur le billet de Peder Severin Kroyer) est riche de talents impressionnistes.

      Tu as raison, Thaulow peignait des paysages tout simples, et les magnifiait par le réalisme qu'il y mettait. Il est mon artiste préféré, tous styles et mouvements confondus.

      Merci pour ton enthousiasme Ambre ! Tu me fais plaisir !
      Gros bisous à toi

      Supprimer
  15. Coucou Nath, C'est avec beaucoup de retard que je prends connaissance de ton magnifique billet sur Frits que j'adore depuis que je l'ai découvert il y a quelques années grâce à un autre de tes billets. Depuis lorsque je pense Venise c'est à lui que je pense forcément, un coup de foudre inoubliable !
    La 2e toile que tu présentes ici est magistrale, l'eau est si vivante que j'ai impression qu'elle valse devant mes yeux. Je ressens toutes les mêmes choses que tu expliques, je suis totalement émerveillée, quel talent ! Les scènes automnales et Paris emportent ma préférence par rapport à celles de neige, les tons qu'il utilise sont de toute beauté.
    Merci ma Nath, je t'embrasse
    Danielle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beadelaire, en qualité de critique d'Art avait dit de Monet "qu'il n'était qu'un oeil, mais quel oeil ! " ceci peut s'appliquer à Thaulow, il avait le sens des matières, et notamment de l'eau, de la glace, et de la neige. ses oeuvres sont saisissantes.
      Merci Danielle pour ton enthousiasme, il fait vraiment plaisir.
      Gros bisous à toi, et bon dimanche !

      Supprimer
  16. Comme Danielle, je pense que c'est toi qui m'a fait découvrir Frits Thaulow, grâce à ce billet de fin 2010, du temps où on ne se tutoyait pas encore :-)

    Quel magnifique article ! tu as dû passer pas mal de temps à le rédiger et à réunir ces 50 tableaux. Encore une fois, bravo !

    Tout ce que tu dis sur l'incroyable talent de Thaulow pour représenter l'eau, saute au yeux. Même Louis Aston Knight, pourtant réputé pour ses paysages de rivières, ne lui arrive pas à la cheville !

    Bisous, enchantés par toutes ces belles images, qui vont certainement entraîner de beaux rêves quand je vais enfin me décider à quitter l'ordi pour aller dormir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Tilia !

      Je viens de regarder ce billet, et je me demande où est passé mon commentaire de réponse ! Grrrr je suis sure d'avoir répondu !
      Pour la peine je vais aller te re-répondre lol

      50 tableaux ? Je n'avais pas fait le compte ! lol
      Il faut dire qu'avec Thaulow, plus il y en a, plus j'en ajoute, tout est splendide. Et pour le temps, je ne sais pas, je crée mes billets par épisodes, j'en ai plusieurs "en chantier" quand j'ai une petite demi-heure, je viens ici, donc impossible de chiffrer le temps passé sur chacun.

      J'ai bien aimé aussi Louis Aston Knight, que je ne connaissais que très peu, merci pour ton lien, Tilia. Il y a un effet de pluie que j'aime beaucoup sur l'un des tableaux.

      Je te souhaite une belle et douce nuit, Tilia, gros bisous à toi et merci pour la piqûre de rappel de 2010 ! lol

      Supprimer
  17. c'est seulement aujourd'hui que je trouve le temps et la possibilité de parcourir tes publications.. magnifique recherche .. un peintre que je découvre grâce à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elfi !
      On n'a pas toujours le temps de visiter les blogs des copinautes dès qu'un billet est publié, mais un blog reste ouvert H 24, c'est fort utile ! lol

      Gros bisous à toi

      Supprimer

Merci pour votre petite touche de couleur...